Communiqué de presse sur l’accueil des mineurs isolés

le 18 septembre 2017

Depuis plusieurs mois, Stéphane Troussel a alerté les pouvoirs publics pour obtenir des mesures d’urgence et a fait des propositions pour sortir de la crise et maintenir un accueil digne des jeunes mineurs.

Lors du comité de suivi des MNA co-présidé par les Ministres Nicole Belloubet et Agnes Buzyn, plusieurs pistes de travail ont été présentées.

Depuis plusieurs mois, Stéphane Troussel a alerté les pouvoirs publics pour obtenir des mesures d’urgence et a fait des propositions pour sortir de la crise et maintenir un accueil digne des jeunes mineurs.

Les annonces du gouvernement de ce lundi 18 septembre 2017 : le lancement d’un travail pour permettre la prise en charge par l’État du dispositif d’évaluation et mobiliser les pouvoirs publics dans l’accompagnement du parcours des jeunes (santé, scolarité, insertion).

Sur ces deux sujets, le Département souhaite avancer au plus vite pour redonner de la sérénité et de la qualité au dispositif d’accueil des MNA. Le gouvernement s’engage aussi à une prise en charge financière supplémentaire dès 2017 comme l’avait promis Bernard Cazeneuve.

"Au delà de l’urgence, nous demandons des garanties financières pérennes pour assurer un accueil de qualité et mettre fin à la saturation du dispositif d’accueil. Le Département reste vigilant face à l’urgence de la situation et souhaite que les objectifs affichés par le gouvernement soient suivis d’effets concrets en Seine-Saint-Denis" .

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380