Collège Jean-Jaurès à Villepinte - Inauguration le 8 septembre

Pour que les collégiens trouvent un environnement favorable à l’apprentissage, le Département a décidé la reconstruction de cet édifice datant de 1976 qui ne répondait plus aux besoins actuels en matière d’éducation.

JPEG - 108.7 ko

Depuis plusieurs années déjà, cet établissement se revendique comme un collège ouvert sur la ville puisqu’il propose des activités telles qu’un atelier cuisine, un atelier théâtre en anglais, ou des cours de soutien en français et mathématiques qui ont lieu le mercredi après-midi ou pendant les vacances scolaires. Ces activités bénéficieront désormais d’espaces plus vastes et plus modulables pour s’exercer.

 Grande première pour les sixièmes

Mardi 2 septembre, les élèves de sixième ont eu la primeur d’étrenner les nouveaux bâtiments du collège Jean-Jaurès maintenant reconstruit. Locaux flambant neuf, équipements rutilants, ordinateurs en batterie, parés pour la rentrée !

Ce jour-là tout était neuf, les élèves comme les bâtiments ! Bien avant l’ouverture des grilles, certains collégiens s’impatientent déjà. Une rentrée en sixième, ça ne se loupe pas ! La plupart sont accompagnés de leurs parents. Ils sont là pour rassurer leur enfant, mais aussi pour découvrir ce nouvel établissement scolaire. « On l’a vu se construire, nous habitons juste à côté, raconte une maman. Nous étions impatients d’y entrer, enfin moi plus que mon fils à vrai dire ! » Neuf heures, les portes s’ouvrent enfin. Dès l’entrée dans le hall, parents et collégiens regardent à droite, à gauche, en bas, en haut… Une maman remarque « C’est bien, ils ont choisi des teintes apaisantes et à la mode : béton lissé, crème, chocolat au lait. Si ça peut les calmer… » Tandis qu’un garçon pousse du coude son copain et lui montre au mur l’écran d’information : « T’as vu ? Y a la télé ! » Puis ils s’écartent pour laisser passer deux personnes qui poussent d’étranges caissons noirs sur roulettes : les meubles de rechargement des tablettes numériques !

Tout le monde se regroupe dans la cour. On regarde alentour, on remarque les jardins suspendus, les boiseries en façade. Certains enfants se reconnaissent et se saluent, mais aucun n’ose s’éloigner de ses parents. Sauf un, qui s’avance tout sourire et décontracté vers les APS, les assistants chargés de prévention et de sécurité qui s’étonnent : « Qu’est-ce que tu fais-là, Benjamin ? Tu as redoublé ? – Non, non, j’accompagne ma petite sœur, je vais vous la présenter. Sinon ça va ? Et les vacances ? »

Dominique Longuet, le chef d’établissement, monte sur un des bancs, souhaite la bienvenue à tous et invite les sixièmes à rejoindre leur professeur principal, classe par classe. Angélique Marguillard, professeure de français, accueille ses élèves de 6ème 2. Beaucoup ont l’air un peu perdu, surtout une jeune fille, le regard dans le vague. Sa mère explique « C’est normal, nous sommes arrivés hier d’Haïti, ça la change ! »
Mme Marguillard met tout son petit monde en rang et la visite commence. Vie scolaire, CPE, salle d’étude multimédia, CDI… Beaucoup de mots nouveaux pour les néo-collégiens, mais leur professeure prend le temps, explique, détaille. Elle insiste sur la chance d’avoir des locaux de qualité et la nécessité de les respecter. Dans les étages, les couloirs sont larges et bien éclairés par des puits de lumière. Heureusement, car toutes les classes sont en visite et se croisent. Ce n’est pas le moment que les élèves se trompent de groupe… Salle de technologie, de science, de musique, chaque classe est équipée d’ordinateurs. En salle de sciences, une étrange momie intrigue les élèves : un magnifique écorché, encore à moitié emballé ! La salle de musique est insonorisée, le mobilier est adapté à la spécificité de chaque salle. Retour au rez-de-chaussée vers le gymnase, la salle polyvalente, l’espace parents. De nouveau dans le hall, Mme Marguillard interroge ses élèves : « Qui peut me dire où se trouve le CDI ? Et la vie scolaire ? » Certains hésitent encore, mais la plupart savent déjà s’orienter. Retour dans la salle de classe. « Asseyez-vous, prenez une feuille et notez vos nom, prénom… » Maintenant ça y est, l’année scolaire commence pour de vrai !

Georges Makowski

JPEG - 77.8 ko

 Fiche d’identité

Dans sa nouvelle configuration, le collège ouvrira ses portes pour 600 élèves et 64 en Section d’enseignement général et professionnel adapté (Segpa orientée sur
deux champs professionnels : production industrielle et hygiène alimentation services. Il accueillera également 1 Unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis), pour les élèves ayant des troubles cognitifs. Il disposera de 8 salles entièrement numériques, dites « full info ». Sa cuisine et son réfectoire permettront de nourrir 400 demi-pensionnaires. Le pôle Espace partagé comprendra 1 salle polyvalente, 1 salle d’exposition, 1 espace parents, 1 gymnase, 1 plateau sportif extérieur, ainsi qu’1 mare et 1 jardin pédagogique, et 1 aire de compostage. 7 logements de fonction ont été prévus.
Les travaux ont une valeur de 29,99 M€ TTC sur une surface du terrain de 15 189 m2.

 Le + du collège

Plus qu’une salle d’éducation physique et sportive, le nouveau collège de Villepinte disposera d’un gymnase de plus de 800 m2, équipé pour la pratique de jeux de filets (volleyball, badminton), de la danse (avec miroirs) et des arts martiaux (tatamis) de vestiaires et d’une infirmerie. Cet équipement s’ajoutera au plateau sportif extérieur de 2000 m2, l’ensemble étant ouvert à des usagers extérieurs. Un dépôt extérieur est prévu le rangement des VTT.

à lire aussi