"Chèque réussite" : la justice donne raison au Conseil départemental !

Conformément aux engagements de la campagne départementale, le « chèque réussite » visant à délivrer une aide de 200 euros à tous les élèves de notre département entrant en 6ème dans un collège public de Seine-Saint-Denis, a été présenté lors de l’Assemblée départementale et voté le 28 mai 2016.

Lors de cette séance, les groupes politiques de droite se sont opposés à cette mesure, sous prétexte qu’elle n’était pas ouverte aux élèves entrant en 6e dans un collège privé. En Seine-Saint-Denis, 20 000 enfants entrent en 6e cette année, dont 18 000 dans les collèges publics. Ils ont donc voulu priver 18 000 enfants d’une aide financière pour la rentrée, par pure idéologie. La droite a tenté d’obtenir de la justice une victoire politique que les habitants de Seine-Saint-Denis leur avaient refusée dans les urnes.

Aujourd’hui, la Justice a donné raison au Conseil départemental, le chèque réussite pourra donc être distribué à toutes les familles concernées du département.

Cette mesure est une mesure exceptionnelle qui va au-delà des compétences obligatoires du Conseil départemental en matière éducative. C’est une mesure volontariste qui vise à encourager la réussite des élèves, et valoriser le choix d’un établissement public de notre département. La Seine-Saint-Denis défend et investit dans l’éducation publique, laïque et accessible à tous.

Parce que les besoins sociaux en Seine-Saint-Denis sont nombreux, les services de la collectivité ont été mobilisés afin de préparer une mise en route de la mesure dès le jugement connu, avec un budget ambitieux de plus de 3 millions d’euros.

Au lendemain de cette décision, le processus de délivrance de ce chèque va être mis en place. Un site internet dédié a été créé pour que les familles puissent s’inscrire et recevoir leur chéquier. Il sera ouvert dans moins d’un mois. Les familles de Seine-Saint-Denis qui en font la demande pourront en bénéficier avant la fin de l’année.

Lorsqu’on connaît les difficultés sociales des habitants et habitantes de la Seine-Saint-Denis et l’augmentation constante du coût de la rentrée, cette décision est une très bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des familles et pour la réussite des élèves.

Malgré l’entêtement égoïste des élus de droite du Département, cet engagement de la majorité départementale est tenu, comme annoncé durant la campagne départementale.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est urgent

Nous sommes plus d’une soixantaine d’élu.e.s de Seine-Saint-Denis, de toutes les couleurs politiques, à signer une lettre destinée au président de la République pour le développement des transports sur notre territoire. Nous ne demandons pas l’aumône ; l’État doit seulement tenir ses engagements. Car développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est répondre à une triple urgence sociale, économique et environnementale, mais c’est aussi préparer l’avenir et concourir au développement de l’attractivité territoriale.


Semaine du développement durable : la Seine-Saint-Denis engagée

A l’occasion de la semaine du développement durable, avec Belaïde Bedreddine, vice-président en charge de l’Écologie urbaine, nous avons souhaité mettre en exergue plusieurs politiques menées par le Département à destination de ses agent-e-s, mais aussi plus largement à destination de tou-te-s les habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis.








Le département de la Seine-Saint-Denis ouvre un lieu d’écoute et d’orientation pour les agent-e-s victimes de violences

Le département de la Seine-Saint-Denis s’efforce d’être en première ligne dans la lutte contre toutes les formes d’inégalité et de violences qui s’exercent en particulier à l’encontre des femmes, y compris au sein de notre collectivité. Nous avons donc souhaité ouvrir à destination de nos agent-e-s une permanence d’accueil et d’écoute, assurée par le Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF 93).


0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 340