Charte du paysage, des usages et de l’aménagement du Canal de l’Ourcq

Une charte partenariale a été signée lundi 13 octobre 2014 au Ciné 104 à Pantin par Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis, Gérard Cosme, Président de la Communauté d’Agglomération Est Ensemble et Jean-Louis Missika, adjoint à la Maire de Paris.

La charte

L’engagement collectif pour un développement durable et innovant du territoire de Canal de l’Ourcq

Le territoire du Canal de l’Ourcq constitue une continuité exceptionnelle à l’échelle du Grand Paris depuis le coeur de Paris jusqu’à la Seine-et-Marne.

Doté de multiples identités, il est un territoire singulier par son paysage s’organisant autour de l’ouvrage du canal, de la présence de l’eau et d’anciens tissus industriels.
Offrant un espace ouvert et calme, il est un lieu privilégié de promenade, de loisirs et d’activités sportives.

En lien avec son histoire ouvrière, c’est aussi un lieu de patrimoine, de mémoire, et d’expression culturelle riche.

Parallèlement, il connaît l’une des plus importantes dynamiques en termes de mutation urbaine de la métropole. C’est en particulier le cas de sa séquence urbaine s’étendant sur 11 km depuis la place Stalingrad à Paris jusqu’aux Pavillons-sous-Bois, en passant par les villes de la Communauté d’agglomération Est Ensemble (Pantin, Romainville, Bobigny, Noisy-le-sec et Bondy).

En matière de renouvellement urbain, il sera notamment desservi par la ligne 15 du Grand Paris Express ou la Tangentielle Nord et comporte une dizaine de projets d’opérations d’aménagement d’envergure.

Sur le plan du développement économique, au-delà de l’activité industrielle toujours présente, des filières d’excellence se développent (artisanat d’art et luxe, éco matériaux, santé etc). Enfin, un véritable réseau d’équipements culturels et artistiques voit le jour depuis la Philharmonie jusqu’à l’Auditorium de Bondy et pourrait constituer une polarité culturelle de l’Est métropolitain.

Pourtant, ce territoire, doté d’atouts exceptionnels et malgré les efforts des institutions publiques, peine à se révéler.

En effet, les populations résidant à ses abords sont, le plus souvent modestes voire fragiles. C’est donc aussi un territoire dont les problématiques sociales appellent des réponses à la mesure des besoins de la part des acteurs publics.

De plus, le système de gouvernance complexe, s’appuyant sur des acteurs et des compétences multiples, ne permet pas, aujourd’hui d’agir efficacement.

Seule une mise en synergie de nos forces, de nos idées et de nos compétences nous permettra de réussir les défis que nous sommes fixés au moment de la création de L’Ourcq en mouvement : le défi de la renaissance, le défi métropolitain et le défi de la construction d’un projet partagé.

En signant cette charte, les partenaires s’engagent à
• construire un projet durable, global, social et cohérent pour permettre à ce territoire, longtemps resté à l’écart, de rayonner à l’échelle métropolitaine
• fédérer nos énergies et mutualiser nos moyens pour garantir l’avancée des projets dans l’intérêt des populations qui habitent ce territoire
• nous appuyer sur des méthodes de gouvernance innovantes pour instaurer un nouvel état d’esprit dans le portage de l’action publique en créant la « Mission canal de L’Ourcq » et en veillant à associer étroitement les collectivités locales du petit gabarit du canal membres de L’Ourcq en mouvement.
JPEG - 82 ko

à lire aussi

Parc forestier de la Poudrerie : inauguration d’un lieu pour tout-petits et signature d’un manifeste

Dimanche 5 juin a eu lieu l’inauguration du "Jardin d’émerveilles", lieu de rêve pour les tout-petits et les parents au parc départemental de la Poudrerie à Sevran ; l’occasion pour le Président du Conseil départemental de signer un manifeste pour l’avenir du parc.


De la 4L à la voiture électrique, le Département accélère au vert…

La Seine-Saint-Denis a choisi de rouler écologique et comptera fin 2016 plus de 160 véhicules électriques. La centième voiture de ce type a été livrée symboliquement, jeudi 2 juin, au cours de la Semaine Européenne du Développement Durable.


Avec Plantu, dessinez, c’est gagné

Mardi 31 mai et jeudi 2 juin 2016, le dessinateur Plantu et son association « Cartooning for Peace » ont reçu quelque 120 collégiens de Seine-Saint-Denis au siège du journal « Le Monde ». La touche finale d’un parcours éducatif et citoyen sur le dessin de presse, né d’un partenariat entre « Cartooning » et le Département.


Je t’échange ton chef étoilé contre une statue !

Mercredi 1er juin, c’était bombance au collège Georges-Politzer de Bagnolet. Le seul chef étoilé de Seine-Saint-Denis, Jean-Claude Cahagnet, y a fait la cuisine pour les 600 convives de l’établissement. Le tout part d’une idée de Nicolas Floc’h, un artiste qui aura passé un an en résidence au collège, à l’initiative du Département. Bon appétit bien sûr !


Au côté des anges-gardiens de la lutte anti-crue

Vendredi 3 juin, l’ensemble des agents de la Direction de l’eau et de l’assainissement était sur le qui-vive suite aux risques d’inondations qui concernent aussi la Seine-Saint-Denis.

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 390