Charte de partenariat entre le département et utb, une première avec une SCOP !



Mardi 7 novembre 2017, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental, et Charles-Henri Montaut, président-Directeur Général d’utb, première SCOP de France du bâtiment, ont signé la quatorzième charte de partenariat « Seine-Saint-Denis Égalité ».

Cette signature marque une nouvelle étape dans la démarche engagée par le Conseil Départemental il y a 4 ans puisqu’il s’agit d’une première avec une SCOP (société coopérative et participative).
Et nous souhaitons multiplier encore ce type de partenariat pour le territoire !

Dans un contexte économique et social difficile qui oblige à repenser le travail et la relation des employés à leur entreprise, à l’heure où le respect, la reconnaissance et l’épanouissement sont, pour les salariés, les critères principaux caractérisant la qualité de vie au travail, le statut de SCOP permet d’apporter une réponse en créant un lien entre l’engagement des salariés et la performance collective.

En effet, les salariés sont associés majoritaires, ils élisent leur dirigeant et la répartition des résultats est prioritairement affectée à la pérennité de l’entreprise, à ses projets et à ses emplois. On crée ainsi de la confiance dans un climat général de défiance ce qui est primordial.

Et peut-être plus encore en Seine-Saint-Denis, terre de contraste, faite de réussites et de fissures. Encore aujourd’hui, le dynamisme économique de la Seine-Saint-Denis n’a pas assez profité à sa population.

C’est pourquoi nous signons ce jour la charte de partenariat « Seine-Saint-Denis Égalité ». Parce que nous croyons en la Seine-Saint-Denis, en sa jeunesse et en son identité économique et industrielle singulière, mais aussi parce que nous croyons au développement des statuts coopératifs.

Il ne reste désormais qu’à passer des mots aux actes !

Accréditations : Cabinet présidence du département : Antoine Delangre-Marini : 01 43 93 93 47

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

T1 : victoire de l’intérêt général face aux tentatives d’obstruction !

Le 6 mars, le tribunal administratif de Montreuil a rendu publique sa décision de rejet des recours déposés contre le projet d’extension du T1 et a rappelé qu’il répondait bien à l’intérêt général.


Suite à ma mobilisation, l’État nettoie les autoroutes de la Seine-Saint-Denis

Depuis plusieurs mois, j’ai interpellé l’État sur l’absolue nécessité de procéder au nettoyage des abords d’autoroutes en Seine-Saint-Denis afin de mettre fin à l’accumulation de véritables décharges à ciel ouvert à certains endroits.



Confirmation du renouvellement des rames du tramway T1 en 2019

"C’est possible si chacun est mobilisé !" déclare Stéphane Troussel, Président du Conseil général.


Une victoire pour les usagers du T1

Après mes nombreuses interpellations, le STIF s’engage sur le renouvellement des rames !


Rénov Habitat 93

Avec Rénov Habitat 93, le Département facilite la rénovation des logements et participe à la baisse des dépenses énergétiques des ménages.


Soutenons des jeux olympiques et paralympiques au service des territoires !

A la veille de la remise du rapport d’opportunité relatif à la candidature française aux jeux olympiques et paralympiques, je tiens à déclarer mon soutien à une candidature parisienne et à la place indispensable de la Seine-Saint-Denis dans ce dispositif.


Par une loi, protégeons durablement les mineurs isolés étrangers de l’égoïsme territorial

Le 30 janvier, plus d’un an après que l’immense majorité des départements de France se soient mis d’accord avec l’État pour accueillir les 8000 mineurs isolés étrangers de France de façon digne, Stéphane Troussel prenait acte de l’annulation partielle de la circulaire du 31 mai 2013 par le Conseil d’État.


Le téléphone d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables

L’État et le Département de la Seine-Saint-Denis expérimentent le téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables.


0 | ... | 170 | 180 | 190 | 200 | 210 | 220 | 230 | 240 | 250 | ... | 340