Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

le 16 avril 2019

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’École de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.

« Seine-Saint-Denis égalité » définit autour de 6 piliers clés les principales actions qui seront menées pendant les 3 prochaines années en faveur du territoire.

Cette charte renforce la relation particulière construite entre le département de Seine-Saint-Denis et BNP Paribas, qui y a installé et développé depuis 20 ans plusieurs de ses activités mondiales.

Ce partenariat avec le groupe BNP Paribas est pour le Conseil départemental la 17ème signature de charte avec des entreprises installées sur le territoire. Cela illustre la volonté du Département de travailler avec les grands groupes en faveur de l’insertion professionnelle et de l’accès à l’emploi des Séquano-Dionysien.nes, mais aussi dans le cadre d’autres priorités politiques départementales : la réussite scolaire de la jeunesse, le développement de l’entrepreneuriat pour tous les publics, le soutien à l’économie sociale et solidaire, la cohésion territoriale ou encore la valorisation des atouts du territoire (avec la marque territoriale In Seine-Saint-Denis).

Depuis près de 20 ans, BNP Paribas est un acteur actif du département de la Seine-Saint-Denis. Le groupe a installé à Montreuil en 2000 sa direction informatique mondiale. En 2009, les Grands Moulins de Pantin, rénovés par la filiale immobilière de BNP Paribas, sont devenus le siège mondial de son activité BNP Paribas Securities Services.

Premier employeur privé du département depuis 2009, avec 13 000 postes de travail, il y soutient près de 10 000 entreprises, et a lancé en 2005 un ambitieux « Projet Banlieues », programme de soutien à des associations qui agissent dans les champs de l’insertion par l’emploi, l’éducation et l’amélioration du vivre ensemble, dont de très nombreuses en Seine-Saint-Denis. Au total, depuis 2006, BNP Paribas et l’ensemble de ses entités ont apporté 26,5 millions d’euros de soutien, en dons et en volontariat, aux associations présentes sur le département.

Le Département et BNP Paribas partagent donc des préoccupations communes. Portés par une volonté profonde et partagée d’avancer ensemble pour favoriser la réussite des Séquano-Dionysien.nes, ils ont élaboré un programme d’actions ambitieux pour travailler en commun pour les trois années à venir. A travers la signature de la charte « Seine-Saint-Denis égalité », le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas renforcent leurs engagements communs autour de 6 piliers fondamentaux :

- Agir en Seine-Saint-Denis pour la vie éducative et la jeunesse

Le Département et BNP Paribas s’engagent à poursuivre le programme « Odyssées Jeunes », créé en 2009, qui a permis à 50 000 collégien.nes de partir en voyages scolaires. Ils s’engagent également par l’accompagnement d’associations actives localement à soutenir les jeunes dans leur scolarité, faciliter leur orientation et à renforcer l’attractivité du territoire en attirant plus d’enseignant.es.

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’emploi et la qualification

Devenu en 2009 le premier employeur privé de Seine-Saint-Denis, BNP Paribas s’engage aux côtés du Département à mener des actions communes pour favoriser l’insertion professionnelle des Séquano-Dionysien.nes au sein des équipes de la Banque ou en-dehors en collaboration avec de nombreux.ses partenaires ou des client.es.

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’entrepreneuriat

Figurant parmi le Top 5 des départements français créateurs d’entreprises, le département de Seine-Saint-Denis s’engage avec BNP Paribas à développer la culture de l’entrepreneuriat auprès des jeunes et à agir avec les associations engagées pour favoriser l’entrepreneuriat (Adie, France Active, Les Déterminés…).

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’attractivité du territoire

Fort de sa présence en Seine-Saint-Denis, BNP Paribas s’engage à participer à la mise en lumière des atouts culturels du Département et soutenir la marque territoriale « In Seine-Saint-Denis ».

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’économie sociale et solidaire, l’innovation sociale et la transition écologique

BNP Paribas s’engage à limiter ses impacts environnementaux sur le territoire et à y encourager l’entrepreneuriat social.

- Agir en Seine-Saint-Denis pour les solidarités et la cohésion territoriale

Le Département et BNP Paribas s’engagent à agir ensemble pour initier ou contribuer au développement de nouveaux projets avec la société civile et notamment dans le domaine de l’inclusion numérique qui fera l’objet d’un programme spécifique. En poursuivant la mise en œuvre de son programme national « Projet Banlieues », BNP Paribas s’engage à soutenir ses partenaires impliqué.es sur les territoires fragiles du département à hauteur de 4 millions d’euros sur 3 ans. Par ailleurs, 30 000 heures solidaires de collaborateurs BNP Paribas rémunérées par an sont prévues à horizon 2020.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis  : « Ce partenariat de longue date aboutit aujourd’hui à une charte ambitieuse qui correspond au dynamisme de la Seine-Saint-Denis. Vie éducative, jeunesse, accès à l’emploi, développement de l’entrepreneuriat, attractivité du territoire avec la marque In Seine-Saint-Denis, inclusion numérique, économie sociale et solidaire et cohésion territoriale ; cette charte reflète l’ambition de réussite pour notre territoire et ses habitant.es, que nous partageons avec BNP Paribas.  »

Thierry Laborde, Directeur Général Adjoint de BNP Paribas : « Les défis sociaux, territoriaux et écologiques ne pourront être relevés qu’à travers des coalitions d’acteurs engagés et innovants. C’est ce que nous faisons avec le Département de la Seine-Saint-Denis depuis près de 20 ans. Ensemble, nous construisons une histoire commune et sommes heureux d’en écrire un nouveau chapitre avec la signature de cette charte « Seine-Saint-Denis égalité ». Nous sommes convaincu.es du fort potentiel de ce Département, très fiers d’y être largement installés et de contribuer à son développement. »


Contacts Presse :

Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
+33(0)1 43 93 93 47

BNP Paribas
Astrid Wernert - +33(0)1 87 74 54 64 – astrid.wernert@bnpparibas.com
Arnaud Fraboul - +33(0)1 42 98 23 75 - arnaud.fraboul@bnpparibas.com

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Relations État/Départements : pourquoi je n’approuve pas la motion de l’ADF.

Face à l’urgence auxquelles nos collectivités doivent faire face, l’heure n’est pas au filet d’eau tiède ou à la diplomatie policée. La motion de l’ADF, qui se contenter de souligner poliment toutes les insuffisances de l’État mais qui ne traduit pas la colère de bon nombre de départements, me semble être en décalage complet avec les exigences que portent beaucoup d’élus locaux : renouer enfin avec une décentralisation digne de ce nom, dans laquelle les collectivités ont les moyens de mener les missions qui sont les leurs.


Réaction de Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, à la tribune des juges pour enfants du TGI de Bobigny

Une tribune des juges pour enfants du TGI de Bobigny, co-publiée ce matin par Le Monde et France Inter, dénonce des "délais de prise en charge inacceptables en matière de protection de l’enfance" dans le département de la petite couronne. Elle en impute la responsabilité au "manque flagrant de personnel, lié aux restrictions budgétaires, dans un contexte où la dégradation des conditions du travail éducatif et social en Seine-Saint-Denis". Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a souhaité y réagir.


Interdiction des contrôles d’identité lors des sorties scolaires Stéphane Troussel soutient la demande de circulaire

Lundi 22 octobre prochain, je serai au Tribunal de Grande Instance de Paris pour soutenir la démarche d’une professeure de Seine-Saint-Denis et de ses anciens élèves qui ont porté plainte pour "discrimination raciale" suite à un contrôle de police survenu au retour d’un voyage de classe. Je soutiens également leur demande de circulaire interdisant les contrôles d’identité pendant les sorties scolaires.


Le tourisme ministériel continue en Seine-Saint Denis : et si on arrêtait la com’ ?

Julien Denormandie sera cet après-midi dans un collège du département. Le tourisme ministériel en Seine-Saint-Denis continue ! Il y là un mépris total du travail engagé avec ce déplacement impréparé, de dernière minute, sans invitation, et sans aucun contact préalable avec le Département. Le sujet est pourtant important : les stages de troisième, une question essentielle dans nos quartiers où la discrimination à l’embauche commence très tôt, et sur laquelle le Département est déjà très engagé avec la plateforme de stages qu’il a mise en place dès 2013.


Prolongement du T1 à Val-de-Fontenay : enfin le projet commence !

Le 18 octobre, au Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, a été voté à l’unanimité le protocole de financement du projet de prolongement du T1 à Val-de-Fontenay. Il doit également être présenté en commission permanente de la Région le 21 novembre, en Conseil d’administration du STIF du 12 décembre et en séance du Conseil départemental du Val-de-Marne le 17 décembre 2018.


Le Département engagé dans la lutte contre les inondations et pour la reconquête de la qualité de l’eau

Stéphane Troussel sera présent lors de la grande rencontre « La reconquête de la qualité de l’eau et la baignade en milieu naturel » organisée à Paris le 18 octobre 2018.


Lancement du festival de films « Jeunes contre le sexisme » en Seine-Saint-Denis

Depuis douze ans, avons lancé le dispositif « Jeunes contre le sexisme » en Seine-Saint-Denis, avec notre Observatoire départemental des violences envers les femmes. Nous avons accumulé tellement de petites vidéos produites dans ce cadre par des collégiennes et collégiens au fil des années que nous organisons, pour la deuxième année consécutive, un festival de films « Jeunes contre le sexisme ». Rendez-vous pour l’ouverture du festival lundi 8 octobre à 13h30 au Magic Cinéma à Bobigny, ainsi que dans les treize cinémas partenaires qui organiseront des soirées "Jeunes contre le sexisme" pendant plusieurs semaines en Seine-Saint-Denis !
lundi 8 octobre à 13h30


Invitation conférence de presse

Solidarité territoriale en Ile-de-France : Les Départements créent un Établissement Public Interdépartemental pour la mise en œuvre du fond de solidarité et d’investissement interdépartemental. Rendez-vous mardi 2 octobre 2018 à 12h à l’Assemblée des Départements de France.


Plan de mobilisation JOP 2024 du Département de la Seine-Saint-Denis

Le Conseil départemental a adopté un Plan de mobilisation de la Seine-Saint-Denis sur les JOP 2024, pour préparer au mieux l’arrivée des Jeux sur notre territoire. Le Département a également lancé le site de la Fabrique des Jeux en Seine-Saint-Denis, un outil qui offre un cadre de travail et d’échanges aux différents acteurs.


0 | ... | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | ... | 400