Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

le 16 avril 2019

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’École de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.

« Seine-Saint-Denis égalité » définit autour de 6 piliers clés les principales actions qui seront menées pendant les 3 prochaines années en faveur du territoire.

Cette charte renforce la relation particulière construite entre le département de Seine-Saint-Denis et BNP Paribas, qui y a installé et développé depuis 20 ans plusieurs de ses activités mondiales.

Ce partenariat avec le groupe BNP Paribas est pour le Conseil départemental la 17ème signature de charte avec des entreprises installées sur le territoire. Cela illustre la volonté du Département de travailler avec les grands groupes en faveur de l’insertion professionnelle et de l’accès à l’emploi des Séquano-Dionysien.nes, mais aussi dans le cadre d’autres priorités politiques départementales : la réussite scolaire de la jeunesse, le développement de l’entrepreneuriat pour tous les publics, le soutien à l’économie sociale et solidaire, la cohésion territoriale ou encore la valorisation des atouts du territoire (avec la marque territoriale In Seine-Saint-Denis).

Depuis près de 20 ans, BNP Paribas est un acteur actif du département de la Seine-Saint-Denis. Le groupe a installé à Montreuil en 2000 sa direction informatique mondiale. En 2009, les Grands Moulins de Pantin, rénovés par la filiale immobilière de BNP Paribas, sont devenus le siège mondial de son activité BNP Paribas Securities Services.

Premier employeur privé du département depuis 2009, avec 13 000 postes de travail, il y soutient près de 10 000 entreprises, et a lancé en 2005 un ambitieux « Projet Banlieues », programme de soutien à des associations qui agissent dans les champs de l’insertion par l’emploi, l’éducation et l’amélioration du vivre ensemble, dont de très nombreuses en Seine-Saint-Denis. Au total, depuis 2006, BNP Paribas et l’ensemble de ses entités ont apporté 26,5 millions d’euros de soutien, en dons et en volontariat, aux associations présentes sur le département.

Le Département et BNP Paribas partagent donc des préoccupations communes. Portés par une volonté profonde et partagée d’avancer ensemble pour favoriser la réussite des Séquano-Dionysien.nes, ils ont élaboré un programme d’actions ambitieux pour travailler en commun pour les trois années à venir. A travers la signature de la charte « Seine-Saint-Denis égalité », le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas renforcent leurs engagements communs autour de 6 piliers fondamentaux :

- Agir en Seine-Saint-Denis pour la vie éducative et la jeunesse

Le Département et BNP Paribas s’engagent à poursuivre le programme « Odyssées Jeunes », créé en 2009, qui a permis à 50 000 collégien.nes de partir en voyages scolaires. Ils s’engagent également par l’accompagnement d’associations actives localement à soutenir les jeunes dans leur scolarité, faciliter leur orientation et à renforcer l’attractivité du territoire en attirant plus d’enseignant.es.

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’emploi et la qualification

Devenu en 2009 le premier employeur privé de Seine-Saint-Denis, BNP Paribas s’engage aux côtés du Département à mener des actions communes pour favoriser l’insertion professionnelle des Séquano-Dionysien.nes au sein des équipes de la Banque ou en-dehors en collaboration avec de nombreux.ses partenaires ou des client.es.

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’entrepreneuriat

Figurant parmi le Top 5 des départements français créateurs d’entreprises, le département de Seine-Saint-Denis s’engage avec BNP Paribas à développer la culture de l’entrepreneuriat auprès des jeunes et à agir avec les associations engagées pour favoriser l’entrepreneuriat (Adie, France Active, Les Déterminés…).

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’attractivité du territoire

Fort de sa présence en Seine-Saint-Denis, BNP Paribas s’engage à participer à la mise en lumière des atouts culturels du Département et soutenir la marque territoriale « In Seine-Saint-Denis ».

- Agir en Seine-Saint-Denis pour l’économie sociale et solidaire, l’innovation sociale et la transition écologique

BNP Paribas s’engage à limiter ses impacts environnementaux sur le territoire et à y encourager l’entrepreneuriat social.

- Agir en Seine-Saint-Denis pour les solidarités et la cohésion territoriale

Le Département et BNP Paribas s’engagent à agir ensemble pour initier ou contribuer au développement de nouveaux projets avec la société civile et notamment dans le domaine de l’inclusion numérique qui fera l’objet d’un programme spécifique. En poursuivant la mise en œuvre de son programme national « Projet Banlieues », BNP Paribas s’engage à soutenir ses partenaires impliqué.es sur les territoires fragiles du département à hauteur de 4 millions d’euros sur 3 ans. Par ailleurs, 30 000 heures solidaires de collaborateurs BNP Paribas rémunérées par an sont prévues à horizon 2020.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis  : « Ce partenariat de longue date aboutit aujourd’hui à une charte ambitieuse qui correspond au dynamisme de la Seine-Saint-Denis. Vie éducative, jeunesse, accès à l’emploi, développement de l’entrepreneuriat, attractivité du territoire avec la marque In Seine-Saint-Denis, inclusion numérique, économie sociale et solidaire et cohésion territoriale ; cette charte reflète l’ambition de réussite pour notre territoire et ses habitant.es, que nous partageons avec BNP Paribas.  »

Thierry Laborde, Directeur Général Adjoint de BNP Paribas : « Les défis sociaux, territoriaux et écologiques ne pourront être relevés qu’à travers des coalitions d’acteurs engagés et innovants. C’est ce que nous faisons avec le Département de la Seine-Saint-Denis depuis près de 20 ans. Ensemble, nous construisons une histoire commune et sommes heureux d’en écrire un nouveau chapitre avec la signature de cette charte « Seine-Saint-Denis égalité ». Nous sommes convaincu.es du fort potentiel de ce Département, très fiers d’y être largement installés et de contribuer à son développement. »


Contacts Presse :

Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
+33(0)1 43 93 93 47

BNP Paribas
Astrid Wernert - +33(0)1 87 74 54 64 – astrid.wernert@bnpparibas.com
Arnaud Fraboul - +33(0)1 42 98 23 75 - arnaud.fraboul@bnpparibas.com

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

La Seine-Saint-Denis et la SNCF partenaires pour l’égalité

Vendredi 21 décembre, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis et Stéphane Volant, Secrétaire Général du Groupe SNCF ont renouvelé leur partenariat par la signature de la charte « Seine-Saint-Denis Égalité ».


Pendant que la Seine-Saint-Denis vote et réclame un « budget de l’égalité », le gouvernement et la majorité En Marche s’opposent à une plus grande solidarité en Ile-de-France.

Après avoir mené hier une action « coup de poing » en déversant devant l’Assemblée nationale les 347 millions d’euros que la Seine-Saint-Denis paie chaque année à la place de l’État, le Département a adopté aujourd’hui en séance son budget pour 2019 ainsi qu’un « budget de l’égalité » symbolique. Si l’État nous payait les 347 millions qu’il nous doit, nous pourrions renforcer les solidarités, mieux répondre à l’urgence écologique, investir davantage pour la jeunesse et nous désendetter plus vite.


La Seine Saint-Denis mérite l’égalité

Aujourd’hui, mercredi 19 décembre, des élu.e.s de toute la Seine-Saint-Denis se sont rendu.e.s devant l’Assemblée nationale, pour réclamer une fois encore l’égalité pour leur territoire. Graves, mais déterminé.e.s, nous ne cesserons nos actions que le jour où nous aurons été reçu.e.s à Matignon, et qu’un véritable plan de rattrapage pour la Seine-Saint-Denis nous aura été présenté.


Parc de la Poudrerie : lancement d’un appel à projet pour mettre en valeur son patrimoine et développer de nouvelles activités

Le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, en partenariat avec le Ministère des Armées, lance un appel à projet pour le parc de la Poudrerie afin de mettre en valeur son patrimoine naturel et bâti et y développer de nouvelles activités.


La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité

A toutes nos interpellations et actions, cris d’alarme du territoire, ni le président de la République ni le Premier ministre n’ont souhaité apporter de réponse à la demande d’égalité pour la Seine-Saint-Denis et ses habitant.e.s. Nous poursuivons donc notre combat, en lançant la campagne "La Seine-Saint-Denis mérite l’égalité". De manière générale, nous multiplierons les actions jusqu’à être entendu.e.s, afin qu’un véritable plan de rattrapage soit engagé pour la Seine-Saint-Denis.


Anne Hidalgo et Stéphane Troussel demandent la suspension des travaux du CDG Express

Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Stéphane Troussel, Président du Département de Seine-Saint-Denis, demandent la suspension des travaux du CDG Express tant que des garanties n’auront pas été apportées pour améliorer en parallèle la qualité de service des RER et Transilien.


« Nous ne voulons pas supprimer les Départements »

[COMMUNIQUE DE PRESSE ] « Nous ne voulons pas supprimer les Départements ». Avec ces quelques mots, la Ministre chargée de la cohésion des territoires a confirmé l’abandon du projet de suppression des Départements franciliens. Il résulte de la mobilisation des habitant.e.s, maires, agent.e.s départementaux.ales et élu.e.s des sept Départements franciliens. Toutefois, nous restons inquiet.e.s quant aux ressources des collectivités et celles des Départements. Il ne faudrait pas que le poids de ces contraintes vienne compromettre – sous une autre apparence - l’avenir des Départements.


Au nom de l’égalité, la Seine-Saint-Denis présente la facture à l’Etat.

Aujourd’hui, en séance du Conseil départemental, Stéphane Troussel a inscrit en urgence une délibération l’autorisant à émettre des titres de recettes à l’encontre de l’État afin de rétablir la solidarité nationale. Elle a été votée à l’unanimité. Nous enverrons bien une facture à l’État pour réclamer ce qui nous est dû, à savoir près de 347 millions d’euros pour 2018.


JOP 2024 : le Département de la Seine-Saint-Denis et Plaine Commune invitent leurs partenaires à un Forum pour construire des Jeux inclusifs et solidaires en présence de grands témoins internationaux

Le 26 novembre, Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune et Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis, ont rencontré des élu.e.s et des acteurs.rices locaux.ales impliqué.e.s dans l’organisation des Jeux d’été de 1992. Souvent cités en exemple, les Jeux de Barcelone ont profondément transformé l’aire métropolitaine barcelonaise, son urbanisme et ses infrastructures. Mais ils ont aussi permis une mobilisation de la société civile et laissé un héritage, notamment social et sportif, à plusieurs villes de la métropole. A cette occasion, les Présidents du Département de Seine-Saint-Denis et de Plaine Commune ont annoncé l’organisation d’un Forum pour construire des jeux inclusifs et solidaires en présence de grands témoins internationaux. Comment permettre aux habitant.e.s du département de s’approprier cet évènement planétaire, d’en faire une véritable fête populaire et une source de fierté ?


Deux innovations au service de la lutte contre les violences faites aux femmes

Les Rencontres "Femmes du Monde" de l’Observatoire des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis, dont la quatorzième édition s’ouvre le jeudi 15 novembre 2018, sont un lieu de réflexion et d’échanges privilégié sur la lutte contre les violences faites aux femmes. L’édition 2018 a donné lieu à des annonces particulièrement intéressantes, avec l’ouverture prochaine d’un Lieu d’accueil de jour des jeunes femmes de quinze à vingt-cinq ans et l’extension du dispositif "Un toit pour elles".

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 400