Carte Imagine R

La Région baisse sa subvention pour les boursier.e.s de Seine-Saint-Denis…et accuse les autres de ses mauvais coups.
Déclaration de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.

C’est hélas devenu une habitude pour Valérie Pécresse et sa majorité : prendre des décisions qui pénalisent la Seine-Saint-Denis et tenter de faire payer ses mauvais coups aux autres. Cela suffit, il convient de rappeler les faits très simplement.

Depuis des années, les collégien.ne.s et les lycéen.ne.s boursier.e.s bénéficient d’un tarif préférentiel pour acheter leur carte Imagin’R qui est subventionnée à 66% par la Région et à 34% par le Département.

Après avoir augmenté par deux fois en moins de deux ans le Pass Navigo, contrairement à ses engagements de campagne, Mme Pécresse et sa majorité ont décidé désormais de s’en prendre aussi au portefeuille des collégien.ne.s et des lycéen.ne.s boursiers en baissant leur subvention à 50% au lieu de 66%. Puis la Région a procédé à un chantage qui consiste à reporter ce mauvais coup sur le Département dont chacun connaît pourtant les difficultés financières, en espérant faire ainsi des économies à moindre frais.

Le Département, pour faire face à ces décisions injustes et compenser le retrait de la Région, a décidé d’augmenter sa participation pour les collégien.ne.s. Mais il ne nous est pas possible de compenser aussi le retrait de la Région sur les lycéen.ne.s.

Au final, les faits sont très simples et très clairs : le Département va augmenter sa subvention pour les collégiens qui sont de sa compétence et il va maintenir sa subvention pour les lycéens. La Région, elle, va baisser sa subvention pour les collégien.ne.s et pour les lycéen.ne.s et faire ainsi des économies sur le dos des plus défavorisé.e.s. Les mensonges de Mme Pécresse et de sa majorité pour justifier leurs mauvais coups peuvent être répétés, ils ne deviendront pas une vérité.

Aussi, Mme Pécresse doit maintenant revenir sur cette décision qui pénalise les lycéen.ne.s, arrêter de reporter sur les autres les conséquences désastreuses de ses propres décisions et rétablir les subventions pour la carte Imagine R des élèves boursiers de Seine-Saint-Denis.

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental.

Pour demander le rétablissement des subventions de la Région, vous pouvez signer la pétition ci-dessous lancée par la FCPE 93 :

https://www.change.org/p/val%C3%A9rie-p%C3%A9cresse-mme-p%C3%A9cresse-rendez-les-aides-aux-transports-des-coll%C3%A9giens-et-lyc%C3%A9ens-boursiers-du-93

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.





La Seine-Saint-Denis obtient des garanties et reste mobilisée

A la suite de la publication de rapports des inspections générales qui préconisaient de revenir largement sur les héritages olympiques du dossier de candidature de Paris 2024, j’avais réaffirmé, comme l’ensemble des élus, ma volonté que la Seine-Saint-Denis ne devienne pas la variable d’ajustement et que l’ambition de la candidature que nous avons portée ne soit pas revue au risque de la dénaturer.


Les 13 départements ont précisé leur modèle de revenu de base

Les 13 départements* engagés dans la démarche expérimentale autour du revenu de base, en partenariat avec la Fondation Jean-Jaurès, ont dévoilé mercredi 6 juin 2018, lors d’un colloque public à Bordeaux, les résultats des simulations économiques et du questionnaire citoyen pour leur projet d’expérimentation.


"Contrat" entre la Seine-Saint-Denis et l’État : il est urgent de mettre fin à un jacobinisme aveugle, absurde et ravageur

La dernière loi de finances impose aux collectivités territoriales la signature d’un « contrat » avec l’État avant le 30 juin sous peine d’une réduction de leurs dotations futures.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 330