Cap Brésil 2014

le 20 juin 2014

Stéphane Troussel, Président du Conseil général, participera à un goûter festif avec familles et enseignants avant le grand départ des 16 collégiens pour Rio lundi 23 juin 2014 à 16 heures, à quelques heures seulement de leur départ prévu le soir même.

« Cap Brésil 2014 » est un projet éducatif par le sport mis en place par le collège Nelson-Mandela du Blanc-Mesnil. Ce projet, réfléchi par les élèves et les enseignants depuis deux ans, a pour point d’orgue un voyage scolaire de 7 jours à Rio de Janeiro pour 16 élèves, 8 garçons et 8 filles, de la classe option football, pour la Coupe du Monde de Football au Brésil.

L’initiateur de ce projet, Loïc SZERDAHELYI, est professeur d’EPS, responsable de la Section Sportive Scolaire Football. Il a reçu le prix "égalité filles-garçons" du 7e Forum des enseignants innovants, qui s’est tenu à Bordeaux les 16 et 17 mai.
Caméra à l’épaule, les collégiens vont vivre au rythme de la compétition et aller à la rencontre des brésiliens pour partager avec eux cet événement international. S’ils assisteront au match France-Equateur le 25 juin, leur mission est de réaliser un reportage écrit, photographié et filmé in situ à Rio qui répond à la question : Quels sont les regards des hommes et des femmes, des filles et des garçons, de France, du Brésil et d’ailleurs, sur la Coupe du Monde de Football ?

Des ateliers éducatifs et des sorties scolaires ont été mis en place en amont suivant 3 axes : le projet « Citoyenneté/mixité », valorisant des pratiques innovantes d’égalité entre les sexes, le projet « Reporters en herbe », dédié aux questions du journalisme (écrit, photographié et filmé), le projet « Classe Foot », centré sur l’accrochage/raccrochage scolaire par le sport.

Ce projet a été financé grâce à une subvention du Conseil général s’élevant à 10 000 euros.

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

"Contrat" entre la Seine-Saint-Denis et l’État : il est urgent de mettre fin à un jacobinisme aveugle, absurde et ravageur

La dernière loi de finances impose aux collectivités territoriales la signature d’un « contrat » avec l’État avant le 30 juin sous peine d’une réduction de leurs dotations futures.


La BEI soutient le « Plan Ambition Collèges » du Département de la Seine-Saint-Denis

Pour la première fois dans son histoire, la Banque Europe d’Investissement s’engage dans un projet de financement avec le Département de la Seine-Saint-Denis. Ce projet d’envergure - à hauteur de 240 millions d’euros - est axé sur la rénovation et la modernisation de 22 collèges du Département, ainsi que sur la mise en œuvre de 14 opérations de transition énergétique visant à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Par ce projet, qui montre l’engagement du Département pour la rénovation énergétique et les pratiques écologiques de manière générale, on veut également montrer la capacité de l’Europe à aider des projets concrets, capables d’améliorer le quotidien des citoyens, à commencer par les plus jeunes.


Développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est urgent

Nous sommes plus d’une soixantaine d’élu.e.s de Seine-Saint-Denis, de toutes les couleurs politiques, à signer une lettre destinée au président de la République pour le développement des transports sur notre territoire. Nous ne demandons pas l’aumône ; l’État doit seulement tenir ses engagements. Car développer les transports en Seine-Saint-Denis, c’est répondre à une triple urgence sociale, économique et environnementale, mais c’est aussi préparer l’avenir et concourir au développement de l’attractivité territoriale.


Semaine du développement durable : la Seine-Saint-Denis engagée

A l’occasion de la semaine du développement durable, avec Belaïde Bedreddine, vice-président en charge de l’Écologie urbaine, nous avons souhaité mettre en exergue plusieurs politiques menées par le Département à destination de ses agent-e-s, mais aussi plus largement à destination de tou-te-s les habitant-e-s de la Seine-Saint-Denis.







0 | ... | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | ... | 400