Communiqué de presse – 15 décembre 2022Budget 2023 de la Seine-Saint-Denis : le soutien au pouvoir d’achat et à l’insertion au cœur d’un budget renforcé, qui confirme la bifurcation écologique du territoire

Ce jeudi 15 décembre, l’assemblée départementale a voté le budget 2023 du Département de la Seine-Saint-Denis. En hausse par rapport à l’année 2022, ce budget atteint un niveau de dépenses d’investissement sans précédent pour la collectivité, permettant d’accélérer la transition écologique sur le territoire. Les dépenses de fonctionnement sont également renforcées pour absorber l’impact de l’inflation et soutenir le pouvoir d’achat des habitant·e·s. Une démarche « budget climat » est engagée pour analyser l’impact climatique des dépenses.

En augmentation par rapport à l’année précédente, le budget 2023 de la Seine-Saint-Denis s’élève à 2,039 milliards d’euros. Les dépenses de fonctionnement atteignent 1,582 milliards d’euros, et celles d’investissement constituent un montant sans précédent de 457 millions d’euros, en augmentation de 12,1% par rapport à l’année 2022. Le budget 2023 est renforcé de toute part pour assurer la qualité des politiques départementales dans un contexte économique dégradé. Il concrétise en outre l’engagement pris par le Département dans le cadre de la recentralisation du financement du RSA, en achevant le doublement des crédits consacrés à la politique d’insertion.

Un budget d’investissement sans précédent pour accélérer la bifurcation écologique

Le Département de la Seine-Saint-Denis place l’écologie au centre de la transformation du territoire. Ainsi, une large part du budget d’investissement 2023 sera consacrée au développement des mobilités durables, à la renaturation du territoire, à l’assainissement des eaux ou encore à la construction d’équipements tournés vers la transition énergétique.

À titre d’exemples : 28 millions € seront consacrés au prolongement du tramway T1 ; 11,9 millions € permettront l’aménagement de 18 nouveaux km de pistes cyclables ; 3,5 millions € viendront soutenir l’ambition du plan canopée pour créer de nouvelles forêts urbaines ; 24,5 millions € seront consacrés aux travaux du bassin de rétention du ru Saint-Baudile, construit afin de lutter contre les inondations et réduire la pollution rejetée dans la Marne.

Les ambitions olympiques et éducatives du Département sont également au cœur du budget d’investissement 2023, avec notamment la poursuite des constructions, reconstructions et rénovations thermiques d’établissements plus résilients dans le cadre du « Plan éco-collèges ». À l’approche des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, les investissements tournés vers l’héritage constituent un volet important du budget 2023, qui consacrera 15,5 millions € à la piscine de Marville, 24,8 millions € au PRISME, 9,9 millions € au franchissement urbain entre Saint-Denis et l’île-Saint-Denis, ou encore 3,5 millions € à la dépollution et la renaturation du terrain des Essences.

Des dépenses de fonctionnement augmentées pour absorber l’impact de l’inflation

Une enveloppe de 32 millions d’euros du budget 2023 est prévue pour absorber les surcoûts liés à l’inflation, afin de ne pas impacter la qualité des politiques départementales ni le pouvoir d’achat des habitant·e·s. Cette somme permet notamment la recentralisation des dépenses énergétiques des collèges (gaz, électricité, chauffage urbain) et le gel des tarifs de la restauration scolaire. Elle couvre également les augmentations des dépenses de fluides, de denrées et de petites fournitures dans les autres bâtiments départementaux accueillant du public, ou encore les surcoûts liés à l’accueil en établissement d’enfants pris en charge par l’ASE.

Un soutien renforcé au pouvoir d’achat des habitant·e·s et à la revalorisation des agent·e·s

Pour soutenir le pouvoir d’achat des habitant·e·s, le Département a fait le choix de renforcer ses aides à la personne. Outre les versements d’APA et de PCH, qui représentent 235 millions d’euros, les aides à la personne recouvrent de nombreux dispositifs représentant environ 46 millions d’euros d’aide directe au pouvoir d’achat en 2023  : carte améthyste, pass’ sport, chèque réussite, aide à la demi-pension, lutte contre la précarité énergétique, carte Ikaria…

Par ailleurs, outre l’augmentation du point d’indice de la fonction publique, le Département met en place une série de mesures réglementaires et volontaristes en faveur de la revalorisation des agent·e·s. Les dépenses de personnel du budget 2023 s’élèvent ainsi à 370 millions d’euros, en augmentation de 7,7% par rapport au budget 2022.

Un premier « budget climat » pour évaluer l’impact des dépenses du Département

Après une expérimentation menée en 2022, le Département de la Seine-Saint-Denis met en place pour la première fois cette année un « budget climat ». Cette méthode d’analyse, dont encore peu de collectivités se sont emparées, permet d’évaluer l’impact climatique des dépenses du Département. Chaque opération budgétaire est définie comme « favorable », « neutre » ou « défavorable » en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Ce travail s’appuie sur une méthodologie scientifiquement éprouvée et est en adéquation avec les objectifs de neutralité carbone fixés au niveau national.

Ainsi, 28 % des dépenses du Département étudiées pour 2023 sont considérées comme neutres, et 12 % sont très favorables ou favorables à l’atténuation du changement climatique. À peine 2% des dépenses sont considérées défavorables. Elles sont principalement liées à la consommation d’énergies fossiles dans les bâtiments et à la distribution de repas à base de viande. Résultat inhérent à tout premier exercice de « budget climat », 60% des dépenses sont classées « indéfinies ». Ce sont des lignes de dépenses nécessitant un approfondissement méthodologique ou des analyses extra-comptables.

« Dans un contexte économique dégradé et incertain, marqué par une inflation historiquement élevée, nous avions la volonté, avec Daniel Guiraud, Vice-président chargé des finances, de la modernisation de l’administration et des moyens généraux, que le budget 2023 soit au service d’une Seine-Saint-Denis solidaire et écologique. En tant que chef de file en matière de solidarités, c’est pleinement le rôle du Département d’être un bouclier social et de soutenir les familles face à la crise. Ce budget consacre aussi la transformation du territoire, vers une Seine-Saint-Denis plus équilibrée, plus respirable, plus sereine. »

Stéphane Troussel, Président du Département de la Seine-Saint-Denis


Sur le même sujet

  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    

Dans le magazine

              {{numReponses_meme_sujet_mag}}
              {{reponses_meme_sujet_mag}}
            
  • {{reponse._source.titre}}

    {{reponse._source.chapo}}

    index =  {{reponse._index}}
    id =  {{reponse._id}}
    date_redaction = {{reponse._source.date_redaction}}
    score = {{reponse._score}}
    boost = {{reponse._source.boost}}
    name = {{reponse.matched_queries}}
    type_objet ={{reponse._source.type_objet}}
                    
picto plus orange