Bien être et sécurité à la maison

À l’arrivée d’un enfant, la famille s’organise, les chambres évoluent, des objets nouveaux trouvent leur place. Rappel sur les points clés pour bien vivre à la maison avec les tout-petits.

Témoin direct des métamorphoses familiales, l’habitat s’adapte pour accompagner au mieux le développement des enfants, répondre à leurs besoins pour qu’ils s’éveillent… et assurer aussi le maximum de sécurité. Un point sur lequel le Conseil départemental sensibilise les familles au quotidien.

L’objectif prioritaire est de prévenir les accidents domestiques encore trop nombreux, par des mesures simples à adopter dans la vie quotidienne. Les assistant(e)s maternel(le)s, les éducateur(trice)s de jeunes enfants et les puériculteur(trice)s des crèches sont formé(e)s pour accueillir les enfants dans les meilleures conditions. De même, les équipes de la PMI sont là pour faire le relais, auprès des parents, des conseils d’hygiène et de sécurité. Rappel sur les points clés pour bien vivre à la maison avec les tout-petits.

JPEG - 59.2 ko

 Dans une maison sûre

Votre enfant joue, bouge, s’éveille, grandit vite et vous allez sécuriser en conséquence votre habitat. C’est important car votre tout-petit mesure mal les dangers auxquels il s’expose. Vous pouvez lui transmettre les règles de prudence dès le plus jeune âge. Même s’il est bébé, expliquez-lui toujours la raison d’un interdit pour le protéger. Très vite, il intègre le « NON ».

- Une surveillance constante
Quand votre bébé est sur sa table à langer ou dans son bain, et tant pis si le téléphone sonne ; dans la cuisine quand les aliments cuisent et que le four est allumé ; en présence d’animaux domestiques, les chiens surtout et même les chats. Et pour limiter les risques, ne pas laisser de tabouret ou de caisse près d’une fenêtre, sur lesquels votre enfant pourrait se hisser pour se pencher vers l’extérieur. Sécuriser aussi correctement l’accès au balcon ou à la terrasse pour que l’enfant ne puisse jamais y aller sans un adulte. Installez également des grillages assez hauts ou des plaques de plexyglass pour empêcher l’enfant de se pencher. Il ne peut mesurer le danger que représente le vide…
Le bon usage du matériel de puériculture : posez toujours un couffin ou un transat à même le sol, jamais en hauteur. Et pensez à attacher le harnais de votre enfant quand il est dans son transat ou dans sa chaise haute pour manger.

- Le bon équipement anti-bobos c’est… : un kit complet de protection vendu dans les grands magasins contenant cache-prises (à appliquer aussi sur les prises multiples), bloque-fenêtres, bloque-portes, bloque-tiroirs et renforts pour les angles des meubles. Si vous avez des escaliers, protégez l’accès avec une barrière de sécurité. Enfin, équipez le fond de la baignoire avec un revêtement anti-dérapant.

- Le bon ménage : ne laisser trainer aucun objet de petite taille (pièces, billes…) ou aliments faciles à inhaler (cacahuètes, grains de raisin…), médicaments, objets brûlants, coupants ou pointus, briquets ou allumettes, produits ménagers, sacs plastiques ou piles. Mettez aussi les télécommandes hors de portée, car un petit a vite fait d’en extraire les piles. Même vigilance avec les boissons alcoolisées, au moment de prendre l’apéritif entre amis : un enfant peut être attiré par la jolie couleur du cocktail, les bulles, la mousse… et finir un verre ou une bouteille qui traîne. L’alcool est dangereux pour lui !

- Ne pas mettre de produits ménagers (détergent, eau de Javel…) ou de bricolage (peintures, solvants…) dans des bouteilles banalisées qu’un enfant pourrait ouvrir facilement. La couleur du liquide pourrait l’attirer et ces produits sont très toxiques.
- Faites le tri dans les plantes d’appartement : certaines peuvent être dangereuses au contact et à l’ingestion. Demandez conseil à un pharmacien.
- Un système de chauffage aux normes : il est capital de faire vérifier la conformité d’une chaudière au gaz, car les émanations de CO2 sont incolores, inodores… et très dangereuses. De même, il ne faut jamais obstruer les points d’aération, même quand il fait très froid. Et prudence avec les systèmes électriques : ne rien poser dessus car les vêtements pourraient s’enflammer, et interdire l’accès aux enfants qui pourraient être attirés par la chaleur ou le rougeoiement.
- La bonne distance avec les animaux : Là aussi, chacun doit apprendre à se respecter et à ne pas empiéter sur le territoire de l’autre. S’il faut apprendre à un animal à ne pas entrer dans la chambre d’un bébé ou se mettre dans son transat, les tout-petits doivent aussi savoir qu’on ne touche pas la gamelle ou la litière, qu’on n’approche pas un chien ou un chat qui mange. Ne le laissez pas seul sans surveillance avec un animal.

 Dans une maison saine 

Toutes les études le prouvent : l’air est souvent moins sain dans les maisons que dehors, Pour offrir à votre enfant, l’environnement le plus sain possible à la maison, voici quelques mesures d’hygiène toutes simples.

  • Aérez les pièces de vie tous les jours (10 minutes au moins et en grand).
  • Ne fumez pas à l’intérieur.
  • Maintenez une atmosphère à bonne température.
  • Nettoyez fréquemment les jouets, surtout ceux que les petits mettent souvent à la bouche.
  • Jetez systématiquement les mouchoirs souillés dans une poubelle hermétiquement fermée.
  • Adoptez la juste mesure pour le ménage : laver, dépoussiérer très régulièrement, c’est essentiel, mais en évitant les surdoses de produits ménagers. Il peut aussi être dangereux de les combiner entre eux, comme par exemple l’eau de Javel avec un autre détergeant, car des émanations toxiques peuvent se dégager du mélange. Mieux vaut opter, si possible, pour des produits écologiques et bien rincer surtout.
  • Conservez les aliments dans des endroits propres et nettoyez régulièrement le réfrigérateur. Attention à la date de péremption des aliments.

 Les Conseils de couchage des bébés

  • Couchez toujours votre bébé sur le dos (jamais sur le ventre, ni sur le côté)
  • Choisissez pour lui un matelas ferme et bien ajusté aux dimensions du lit
  • Installez votre enfant dans une gigoteuse à sa taille, sans oreiller, ni couette
  • N’ajoutez pas de second matelas dans son lit, ni dans le lit parapluie
    Les tours de lit sont à éviter
  • Ne multipliez pas les peluches dans le lit
  • Mettez la pièce à bonne température : entre 18 et 20°
    Ces quelques mesures ont permis de faire baisser le taux de mort subite du nourrisson de 75 % .

 Le youpala (ou trotteur) est inutile et peut être dangereux

 
Il ne permet pas de marcher plus tôt. Au contraire, il produit l’effet inverse : risque de mauvaise posture pour le dos et les jambes, absence de réflexes de protection avec les mains en cas de chute, …C’est en laissant l’enfant évoluer au sol qu’il apprendra à marcher.
Laissez votre enfant franchir les étapes à son rythme (s’allonger, se soulever, se redresser, se mettre à genoux). C’est ainsi qu’il progressera le mieux

JPEG - 46.8 ko

 Que faire en cas d’accident domestique ?

  • S’il est tombé : selon la gravité de la chute, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant. Si l’enfant perd connaissance, ou en cas de trouble de la conscience, immédiatement après la chute ou dans les heures qui suivent, appelez le 15, le service des urgences médicales.
  • S’il s’est brûlé : commencez par mettre la brûlure sous un filet d’eau froide et demandez conseil à votre médecin traitant. En cas de brûlure grave, appelez le 15, le service des urgences médicales.
  • S’il a ingéré un produit suspect : appelez tout de suite le centre anti poison de Seine-Saint-Denis : 01 40 05 48 48, en préparant le produit pour lire la composition au médecin.
  • S’il a inhalé un petit objet : s’il présente des difficultés respiratoires, composez le 15 immédiatement. Un pédiatre urgentiste vous indiquera les premiers gestes à faire et enverra les secours.

 En images

Conseils d’aménagement de son domicile pour y accueillir les enfants

À LIRE AUSSI

Concours Odyssée Jeunes 2018

Un programme d’aide à la réalisation de voyages scolaires organisés par les collèges de Seine-Saint-Denis


Chantiers dans les collèges tout l’été !

Pendant les vacances d’été, les équipes mobiles territoriales s’affairent au sein des collèges pour permettre aux élèves, professeurs et personnels de retrouver des établissements dans un meilleur état encore que lorsqu’ils les ont quittés à la fin de l’année scolaire. Reportage et VIDÉO.


Prévention de la violence à l’école

Pour promouvoir un cadre éducatif serein pour les élèves et les personnels des collèges, le Département a créé une Mission pour la prévention de la violence à l’école


Plan exceptionnel d’investissement pour les collèges

Le Conseil général a adopté un Plan Exceptionnel d’Investissement de 703 millions d’euros pour les collèges

À LA UNE
Dans  Petite enfance

Le projet éducatif des crèches

Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis s’est, depuis Février 2017, doté d’un nouveau Projet Éducatif pour les 55 crèches dont il assure la gestion.


Devenez assistant·e maternel·le

Vous souhaitez devenir assistant·e maternel·le agréé·e ?
Pour mener à bien votre projet professionnel, voici quelques repères utiles.


Quel mode d’accueil pour votre enfant en situation de handicap ?

Conseils utiles et témoignages pour vous aider dans votre parcours.


Adoption et accès aux origines

La Maison de l’adoption regroupe l’ensemble des professionnels et des missions.


Le choix d’allaiter

Vous attendez un enfant, que vous choisissiez d’allaiter ou non, ce choix doit être le vôtre et celui de votre couple, cette décision vous appartient.


L’Agence Départementale de Développement de l’Accueil Individuel (ADDAI)

Une agence de développement de l’accueil individuel du jeune enfant au service des professionnel(le)s de la petite enfance et des assistant(e)s maternel(le)s.


Livre À table !

Découvrez notre livre de cuisine rempli de recettes faciles et équilibrées pour les gastronomes de la naissance à 6 ans.


L’Allocation Départementale pour l’Accueil du Jeune Enfant (ADAJE)

Une aide aux familles pour l’accueil des enfants de moins de 3 ans.


Centres de PMI

Un réseau de proximité remarquable pour assurer le suivi des enfants de 0 à 6 ans.


Inscrire son enfant en crèche et évaluer le coût de l’accueil

L’un des plus grands réseaux de crèches départementales de France.

0 | 10