Alors que des collectivités mettent en œuvre la clause « Molière », le Département préfère déconstruire avec les jeunes les préjugés sur les migrations.

le 24 mars 2017

Samedi 25 mars à la Dynamo à Pantin, le Conseil départemental avec son centre de ressources Via le Monde et le Lab de Pantin organise une après-midi de travail, de jeux, de projection et de débat autour des mythes liés aux migrations dans le cadre d’une campagne initiée par le FORUM « 10 mythes sur les migrations ».

Alors que la polémique se poursuit sur la mise en œuvre de la clause « Molière » dans l’attribution par les collectivités de marchés publics, le Département souhaite rappeler l’apport des migrants en Seine-Saint-Denis, hier comme aujourd’hui, à la construction de la métropole parisienne et du pays.

La Seine-Saint-Denis, ancienne terre industrielle et nouveau cœur du Grand Paris a été façonnée par des générations de migrants. De nombreux projets enrichissants y voient le jour en s’appuyant sur les cultures et les identités diverses de ses citoyens.

La langue française ne doit donc pas être utilisée comme un facteur d’exclusion, mais comme la porte d’entrée d’un parcours d’intégrations réussi pour les migrants. A la mise en œuvre d’une préférence nationale qui ne dit pas son nom, cet après-midi permettra d’opposer les réalités des migrations.

Migrations, ensemble, déconstruisons les préjugés
Samedi 25 mars de 15h à 18h à Pantin
La Dynamo - Banlieue Bleue
9 Rue Gabrielle Josserand, 93500 Pantin

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Loi Bourguignon le 6 mai à l’Assemblée nationale : contre les « sorties sèches » de l’aide sociale à l’enfance, les député.es auront-ils le courage d’agir ?

Aujourd’hui, les enfants et les jeunes de l’aide sociale à l’enfance comme leurs familles, au-delà de l’action volontariste de certains Départements comme celui de la Seine-Saint-Denis - qui accompagne déjà près de 1000 jeunes en contrat « Jeunes majeurs » en y consacrant 20 millions d’euros chaque année -, demandent que la République tienne concrètement et partout en France sa promesse d’égalité. Cela passe par un engagement fort de l’État aux côtés des Départements qui ne peuvent assumer seuls les dépenses de solidarité nationale.



Charte « Seine-Saint-Denis Égalité » signée par le Département de la Seine-Saint-Denis et BNP Paribas pour accélérer le développement économique et social du territoire

Le 16 avril 2019, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis et Thierry Laborde, Directeur général adjoint de BNP Paribas ont signé une charte « Seine-Saint-Denis égalité » dans les locaux de l’Ecole de la Deuxième Chance 93, à La Courneuve.







Egalité Femmes-Hommes... Actions !

2019 sera plus que jamais l’année de l’égalité femmes-hommes en Seine-Saint-Denis.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 380