Alors que des collectivités mettent en œuvre la clause « Molière », le Département préfère déconstruire avec les jeunes les préjugés sur les migrations.

Samedi 25 mars à la Dynamo à Pantin, le Conseil départemental avec son centre de ressources Via le Monde et le Lab de Pantin organise une après-midi de travail, de jeux, de projection et de débat autour des mythes liés aux migrations dans le cadre d’une campagne initiée par le FORUM « 10 mythes sur les migrations ».

Alors que la polémique se poursuit sur la mise en œuvre de la clause « Molière » dans l’attribution par les collectivités de marchés publics, le Département souhaite rappeler l’apport des migrants en Seine-Saint-Denis, hier comme aujourd’hui, à la construction de la métropole parisienne et du pays.

La Seine-Saint-Denis, ancienne terre industrielle et nouveau cœur du Grand Paris a été façonnée par des générations de migrants. De nombreux projets enrichissants y voient le jour en s’appuyant sur les cultures et les identités diverses de ses citoyens.

La langue française ne doit donc pas être utilisée comme un facteur d’exclusion, mais comme la porte d’entrée d’un parcours d’intégrations réussi pour les migrants. A la mise en œuvre d’une préférence nationale qui ne dit pas son nom, cet après-midi permettra d’opposer les réalités des migrations.

Migrations, ensemble, déconstruisons les préjugés
Samedi 25 mars de 15h à 18h à Pantin
La Dynamo - Banlieue Bleue
9 Rue Gabrielle Josserand, 93500 Pantin

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

RENTRÉE 2018 l’éducation 100% concrète

Compétence essentielle des départements, l’Éducation reste plus que jamais la priorité du Conseil Départemental
de Seine-Saint-Denis.


Parcoursup : le Président de la Seine-Saint-Denis saisit le Défenseur des droits

Face au maintien d’un système jugé opaque, et suite aux retours de témoignages de lycéen-ne-s via la plateforme du Conseil départemental, Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis, a décidé de saisir ce jour le Défenseur des droits au sujet de la plateforme Parcoursup. Il s’agit de vérifier que le lycée d’origine ne constitue pas un critère discriminant pour les universités dans le choix de leurs étudiant-e-s.


Stratégie pauvreté : le « oui mais... » de la Seine-Saint-Denis

Le Département de la Seine-Saint-Denis a été sollicité pour devenir « territoire démonstrateur » sur la stratégie de lutte contre la pauvreté du gouvernement, malheureusement repoussée à la rentrée. Si les thématiques abordées rejoignent nos engagements en faveur de politiques sociales efficaces et tournées vers l’avenir, nous voulons profiter du passage de la Ministre Agnès Buzyn en Seine-Saint-Denis pour lever certaines de nos inquiétudes concernant les moyens dédiés et les modalités de mise en œuvre de cette stratégie.



Le Département de la Seine-Saint-Denis, la Banque des Territoires et CDC Biodiversité agissent en faveur de la transition écologique, énergétique et de la biodiversité

Stéphane Troussel, président du département de la Seine-Saint-Denis, Marianne Louradour, directrice régionale Ile-de-France de la Banque des Territoires et Jean-Christophe Benoit, directeur du développement et de l’investissement de CDC Biodiversité, ont signé une convention de partenariat en faveur de la performance énergétique du patrimoine public et de la biodiversité en Seine-Saint-Denis.



Lancement d’un espace de témoignages en Seine-Saint-Denis sur Parcoursup

Alors que les examens du baccalauréat se terminent et que la plateforme Parcoursup s’apprête à réouvrir, le Département a décidé de lancer une vaste campagne de témoignages. Sur cette base, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, pourra saisir le Défenseur des Droits pour lui demander de faire toute la lumière sur ce système de sélection aujourd’hui opaque.




0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 330