Adieu, l’ami  !

Déclaration de Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis publiée le 12 novembre 2017 à propos de la mort de Jack Ralite.

Beaucoup de tristesse et d’émotion à l’annonce du décès de Jack Ralite. Ancien maire d’Aubervilliers, ancien député et sénateur de Seine-Saint-Denis, ancien ministre de François Mitterrand, il était reconnu pour son engagement en faveur d’une culture exigeante et populaire.

Celui qui avait débuté sa carrière en tant que journaliste chargé des pages « culture » de l’Humanité Dimanche était un fervent défenseur de l’exception culturelle française. Animateur des États généraux de la culture depuis 1987, il était également passé par le conseil d’administration du Théâtre du Peuple, celui de la Cité de la Musique ou, plus récemment, du Centre des monuments nationaux.

Attaché au rassemblement de la Gauche, il était l’un des chefs de file des « refondateurs », partisan d’une profonde mutation du Parti Communiste Français, et c’était également l’un des tenants de la gauche plurielle, notamment au niveau local. Membre du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées, et du conseil politique de la fondation Agir contre l’exclusion, il défendait par ailleurs la banlieue avec sensibilité.

Homme d’exception qui avait par cinq fois refusé la Légion d’honneur, Jack Ralite était une nature pour qui l’engagement en faveur de la culture ne se mesurait pas à l’aune des distinctions sous les ors de la République. En Seine-Saint-Denis, nous continuerons à perpétuer son œuvre en faveur de la culture par tous et pour tous.

Quant à moi, je me souviendrai toujours de ce jour de 1998 où, jeune collaborateur d’élus à Aubervilliers, j’avais croisé un Jack Ralite ému aux larmes par une critique trop virulente des élus socialistes à l’encontre d’une initiative municipale. Face à ce monument de la politique, je m’étais senti quelque peu désemparé…

Adieu, l’ami !

À LIRE AUSSI

Grand Paris : les départements d’Ile-de-France font front commun contre un big bang institutionnel

Mardi 10 octobre, le président de la Seine-Saint-Denis Stéphane Troussel a dit aux côtés des présidents des 6 autres départements d’Ile-de-France sa ferme résolution de ne pas laisser la réforme du Grand Paris en approche casser l’outil opérant des Départements.

À LA UNE
Dans  Espace presse

Confirmation du renouvellement des rames du tramway T1 en 2019

"C’est possible si chacun est mobilisé !" déclare Stéphane Troussel, Président du Conseil général.


Une victoire pour les usagers du T1

Après mes nombreuses interpellations, le STIF s’engage sur le renouvellement des rames !


Rénov Habitat 93

Avec Rénov Habitat 93, le Département facilite la rénovation des logements et participe à la baisse des dépenses énergétiques des ménages.


Soutenons des jeux olympiques et paralympiques au service des territoires !

A la veille de la remise du rapport d’opportunité relatif à la candidature française aux jeux olympiques et paralympiques, je tiens à déclarer mon soutien à une candidature parisienne et à la place indispensable de la Seine-Saint-Denis dans ce dispositif.


Par une loi, protégeons durablement les mineurs isolés étrangers de l’égoïsme territorial

Le 30 janvier, plus d’un an après que l’immense majorité des départements de France se soient mis d’accord avec l’État pour accueillir les 8000 mineurs isolés étrangers de France de façon digne, Stéphane Troussel prenait acte de l’annulation partielle de la circulaire du 31 mai 2013 par le Conseil d’État.


Le téléphone d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables

L’État et le Département de la Seine-Saint-Denis expérimentent le téléphone portable d’alerte pour les personnes âgées les plus vulnérables.



La Philharmonie de Paris et le Département de la Seine-Saint-Denis

Un partenariat prometteur au service d’une démocratisation de la musique classique.


Une banderole « Nous sommes Charlie, la Seine-Saint-Denis rassemblée » sur le fronton du Conseil général

Vendredi 9 janvier, à 12h30, Stéphane Troussel, Président du Conseil général, et l’ensemble des élus de l’assemblée départementale rendront hommage aux victimes de l’attentat au siège de Charlie-Hebdo en dévoilant une banderole « Nous sommes Charlie, la Seine-Saint-Denis rassemblée » au Conseil général de Seine-Saint-Denis à Bobigny.


Charlie Hebdo : Émotion, horreur et colère

Déclaration de Stéphane Troussel, Président du Conseil général de la Seine-Saint-Denis. "Émotion, horreur et colère. C’est ce que, comme chacune et chacun d’entre nous, j’éprouve après la tuerie barbare qui vient de se produire à Charlie Hebdo."

0 | ... | 170 | 180 | 190 | 200 | 210 | 220 | 230 | 240 | 250 | ... | 340