print
 

Le SCOTES pour des aménagements sportifs durables

Parce que les pratiques sportives ont évolué et que les aménagements du territoire se sont succédé, le Département met en place un schéma de cohérence territoriale des équipements sportifs pour rétablir l’égalité des territoires.

JPEG - 103.7 ko

Les pratiques sportives de la population ont fortement évolué, et concernent un nombre de plus en plus élevé d’habitants : 35 millions de pratiquants et 16 millions de licences en France. Réservé initialement au domaine compétitif, puis scolaire, le sport se pratique de plus en plus comme un « loisir » et connaît un essor majeur, en lien avec les enjeux de santé et de bien-être, de tourisme, de développement durable et d’éducation. Dans leur diversité et leur pluralité, les activités de sport et de loisirs sont plus que jamais dépendantes d’espaces de pratiques accessibles, adaptés et fonctionnels.

En Seine-Saint-Denis, la situation en matière de patrimoine sportif révèle d’une part, un retard important et persistant en termes d’équipements sportifs mis à la disposition de la population, et d’autre part, des inégalités fortes en termes d’accès à la pratique sportive.

Face à ces constats d’évolution de société et de carences en équipements sportifs, le Département s’est engagé dans deux actions fortes pour répondre à cette situation d’urgence : Le Plan Exceptionnel d’Investissement (PEI) pour les collèges et Le Plan de Rattrapage des Équipements Sportifs (PRES). Au final, une centaine d’équipements sur 35 communes du département est concernée par ces deux plans.

Pour autant, ces programmes ne permettent pas de résoudre totalement la situation de sous-équipement ni de garantir le maillage équitable du territoire. S’appuyant sur un partenariat de longue date avec le mouvement sportif et les acteurs institutionnels, le Département a choisi de résoudre ces retards par une approche plus qualitative. Pour cela, le Département a initié un Schéma de Cohérence Territoriale des Équipements Sportifs (SCOTES), inscrit à l’Agenda 21 départemental. Ces grands axes serviront de socles et d’outils d’aide à la décision pour définir la nouvelle politique sportive du Département.

Sept grandes orientations ont été actées pour garantir le ré équilibrage et le maillage des équipements, parmi elles renforcer la coopération entre institutions, contribuer à l’économie durable, optimiser l’usage des équipements, développer les pratiques autonome et hors équipement....

Dorénavant le Conseil général accompagnera les territoires porteurs de projets d’aménagement mutualisés, optimisés, garantissant l’accès de pratiques diversifiées au plus grand nombre.
Déjà, la définition d’un "plan d’urgence" sur l’acquisition du savoir-nager est proposé. De même, les activités physiques de pleine nature font également l’objet d’une approche particulière, en vue d’élaborer le plan départemental des espaces, sites et itinéraires (PDESI).

PDF - 780.8 ko
SCOTES (.PDF)
À LIRE AUSSI

La Seine-Saint-Denis veut les Jeux !

Tous les articles en lien avec la candidature de Paris et la Seine-Saint-Denis pour l’organisation des JOP 2024.


Sport et loisirs pour tous

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis met en œuvre une politique publique innovante en faveur du sport et des loisirs, qu’il considère comme une source essentielle d’épanouissement personnel et d’enrichissement collectif.


Une politique sportive et de loisirs ambitieuse

Depuis près de trente ans, le Département accompagne les évolutions du mouvement sportif et celles des acteurs de l’éducation populaire et des loisirs, dans un échange permanent et fécond.


Charte éthique du sport

Elle reprend les grands principes de lutte contre le dopage, les tricheries, les discriminations et les violences.


Loisirs éducatifs

Le Département apporte son soutien au fonctionnement d’associations départementales qui œuvrent pour mettre en place des démarches éducatives de loisirs

0 | 5

Dans  Culture & Sport

La Seine-Saint-Denis veut les Jeux !

Tous les articles en lien avec la candidature de Paris et la Seine-Saint-Denis pour l’organisation des JOP 2024.


Sport et loisirs pour tous

Le Conseil général de la Seine-Saint-Denis met en œuvre une politique publique innovante en faveur du sport et des loisirs, qu’il considère comme une source essentielle d’épanouissement personnel et d’enrichissement collectif.


Une politique sportive et de loisirs ambitieuse

Depuis près de trente ans, le Département accompagne les évolutions du mouvement sportif et celles des acteurs de l’éducation populaire et des loisirs, dans un échange permanent et fécond.


Charte éthique du sport

Elle reprend les grands principes de lutte contre le dopage, les tricheries, les discriminations et les violences.


Loisirs éducatifs

Le Département apporte son soutien au fonctionnement d’associations départementales qui œuvrent pour mettre en place des démarches éducatives de loisirs


Parcours éducatifs sportifs

Des parcours éducatifs organisés en partenariat avec des associations de sport et de loisirs


Le sport dans toutes ses pratiques

Promouvoir, agir et développer les équipements


Jeux des collèges

Le Département s’engage pour un sport éthique et durable, traversé par des enjeux d’éducation, de santé et de citoyenneté


Collection départementale d’art contemporain

Créée en 1986, la collection rassemble plus de 2000 œuvres d’art acquises en France et à l’étranger, auprès d’artistes renommés et de jeunes créateurs.


Archéologie départementale

Le Département mène une politique d’étude ambitieuse, de préservation et de valorisation de son patrimoine archéologique