print
 

Famille d’accueil, mode d’emploi

575 assistants familiaux travaillent en Seine-Saint-Denis.
Zoom sur un métier difficile mais passionnant.

JPEG - 59 ko

575 assistants familiaux travaillent en Seine-Saint-Denis. Zoom sur un métier difficile mais passionnant
Le Conseil général doit protéger tous les enfants présents sur son territoire. Pour venir en aide aux enfants en danger, le Département exerce cette compétence, via le service de l’Aide sociale à l’enfance (ASE).
Un enfant qui se trouve en réel danger ou qui court un danger susceptible de compromettre son développement peut être accueilli hors de sa famille d’origine. Sur décision du juge des enfants ou sur décision du Conseil général, à la demande des parents, l’enfant peut aller vivre chez un membre de son entourage, dans une structure collective ou dans une famille d’accueil. L’assistant(e) familial(le) accueille chez lui des jeunes de moins de 21 ans. « C’est un métier dans l’humain, où l’on est utile, très gratifiant lorsque l’on voit les progrès de l’enfant », estime Frédérique Willette, chef de bureau de l’accueil familial au Conseil général. Un métier difficile aussi, pourtant longtemps dévalorisé, qui engage toute la famille. « L’objectif, étant que ces enfants retournent dans leur famille, » poursuit Frédérique Willette.

Autrefois assistant(e)s maternel(le)s, ils (elles) sont désormais assistant(e)s familial(les)aux. Une reconnaissance de la spécificité de la profession qui s’accompagne par une formation obligatoire de 300 heures, sésame indispensable à l’obtention de l’agrément. Un diplôme d’État existe également. Aujourd’hui, en Seine-Saint-Denis, 575 assistants familiaux accueillent près de 1 300 enfants.

Quel statut, quel accompagnement ?

L’assistant(e) familial(le) est un(e) salarié(e) de droit public en CDI, recruté(e) par la collectivité territoriale. Son salaire dépend du nombre d’enfants accueillis. Il peut s’élever de 1430 euros brut pour un enfant à 3317 euros brut pour 3 enfants. Pour le devenir, il faut être agréé par la PMI. Le postulant devra retirer un dossier au secrétariat de PMI et des assistant(e)s maternel(le)s et familial(e)s de sa commune qui sera instruit en quatre mois. Si l’agrément est accordé, il faut ensuite postuler auprès du Conseil général avec une lettre de candidature motivée. S’ensuivront plusieurs entretiens et visites à domicile menés par des psychologues et des éducateurs. Si la personne est recrutée, elle suivra une formation de 300 heures obligatoires étalées sur deux ans. (60 heures immédiatement et 240 heures par la suite). Le Conseil général possède un centre de formation dédié aux assistant(e)s familial(les)aux. La formation donnera accès au diplôme d’État qui atteste des compétences professionnelles. Des formations continues avec au moins un stage tous les deux ans et des groupes d’analyse des pratiques professionnelles avec un éducateur sont également proposés tout au long de leur carrière.

Le Département s’emploie à ce que les assistants familiaux soient suivis et accompagnés professionnellement par une équipe de travailleurs sociaux, d’assistants familiaux ressources et de psychologue.

Pour plus d’informations : 01 43 93 12 40

Si vous avez l’agrément, vous pouvez postuler, en envoyant une copie de l’agrément, un CV et une lettre de motivations aux adresses suivantes :

Conseil général de la Seine-Saint-Denis
Direction de l’enfance et de la famille
Aide Sociale à l’Enfance
Bureau de l’Accueil Familial
93006 Bobigny Cedex
assfam93@cg93.fr

PDF - 1.2 Mo
Assistant(e) familial(e), qu’est-ce que c’est ? (.PDF)
À LIRE AUSSI

Chantiers dans les collèges tout l’été !

Pendant les vacances d’été, les équipes mobiles territoriales s’affairent au sein des collèges pour permettre aux élèves, professeurs et personnels de retrouver des établissements dans un meilleur état encore que lorsqu’ils les ont quittés à la fin de l’année scolaire. Reportage et VIDÉO.


Projet éducatif départemental

En s’appuyant sur son expertise, ses ressources et en analysant les besoins du territoire, le Département fait le choix d’œuvrer pour la réussite de tous.


Une nouvelle architecture éducative

L’architecture éduque, elle est une marque de respect et un outil au service d’un projet pédagogique et éducatif ambitieux.


723 millions pour le PEI

Un ambitieux plan de construction et de rénovation.


Bilan du plan de relance des modes d’accueil

Adopté en 2008, le plan de relance des modes d’accueil du jeune enfant a atteint ses objectifs, pourtant ambitieux

0 | 5 | 10

Dans  Protection de l’enfance

Signalement "enfant en danger" pour les professionnels

Un guide pratique pour repérer et analyser une situation de danger pour l’enfant et pour transmettre une information préoccupante aux services de protection de l’enfance.


Adoption et accès aux origines

La Maison de l’adoption regroupe l’ensemble des professionnels et des missions.


Signalement enfance en danger que faire ?

Chaque personne connaissant un enfant maltraité peut être punie par la loi, si elle n’a pas prévenu les services du Conseil général, ou ceux de la justice.


Accueil des enfants par les services de l’ASE

Quand les parents éprouvent des difficultés dans leur rôle éducatif, les enfants peuvent être confiés au service de l’Aide sociale à l’enfance


Évaluer une information préoccupante pour les professionnels

Ce guide a été élaboré avec l’Aide Sociale à l’Enfance, la Protection Maternelle et Infantile, le Service Social Départemental et l’Éducation Nationale.


Prévention des difficultés rencontrées par les enfants et leur famille

Le service de l’Aide Sociale à l’Enfance mène et soutient des actions pour accompagner les parents dans l’éducation de leurs enfants.


Devenez assistant(e) familial(e)

Le métier d’assistant(e) familial (e) consiste à accueillir des enfants et des jeunes jusqu’à 21 ans, dont les familles rencontrent des difficultés momentanées.