print
 

En chiffres

328 crèches accueillent 13 977 bébés en Seine-Saint-Denis, dont 2 970 dans les 55 crèches départementales. Découvrez les autres chiffres.

JPEG - 91.3 ko

1 300 agents du Conseil général sont employés dans les crèches départementales.
210 structures d’accueil collectif des tout-petits sont partiellement financées par le Conseil général. Dans ce cadre, 12,6 millions d’euros ont été versés par le Département en 2013 au titre des subventions de fonctionnement.

Soutien à la parentalité

651 agents départementaux travaillent dans les 117 centres de PMI (protection maternelle et infantile).
7 330 familles ont bénéficié d’une action d’aide à la parentalité en 2013.
15,09 millions d’euros ont été dépensés par le Conseil général pour financer l’accueil en centres maternels en 2013.

Plan petite enfance et parentalité 2015-2020

22,5 millions d’euros seront investis sur 5 ans pour entreprendre la rénovation totale de 12 crèches départementales.
18,4 millions d’euros seront dépensés entre 2015 et 2020 pour améliorer les conditions d’accueil et de travail, l’accessibilité et la performance énergétique des 43 autres crèches.
3 500 places en crèches départementales sont prévues d’ici à 2020, soit 50 à 100 places supplémentaires.
En 2020, le Conseil général prévoit de subventionner 11 730 places en crèches publiques, associatives et privées.

à lire aussi

Services d’accueil de jour : souffler et se reconstruire en famille

En 2001, le Conseil général ouvrait le premier Service d’accueil du jour à Bondy. Puis un second, en 2008, à La Courneuve. Dépendant de l’Aide sociale à l’enfance, ces structures ont pour vocation d’accompagner les parents d’enfants de 0 à 6 ans, confrontés à des difficultés.


« Lever les appréhensions liées au handicap »

Au sein du service de Protection maternelle et infantile, l’Instance de médiation et de recours mène un travail d’information et de dialogue avec les professionnels, afin d’assurer à l’enfant en situation de handicap et à ses parents, un accueil de qualité. Explications de Anne Peyssou, puéricultrice et référente de l’IMR.


Orge Mômes, Épinay-sur-Seine : la MAM du bonheur

Une MAM (Maison d’assistantes maternelles), c’est avant tout une idée toute simple : se regrouper et mettre en commun ses ressources pour accueillir des bébés dans un lieu sécurisant et adapté. Visite guidée de l’une des huit MAM déjà ouvertes dans le département.


Bienvenue aux parents !

La question de la place des parents comme partenaires actifs est centrale dans le projet éducatif des crèches départementales. À la crèche La Bergère de Bobigny, une nouvelle expérience a été menée en 2014. Rencontre avec l’équipe de direction.


Les familles et les enfants d’abord !

Proposer des solutions d’accueil adaptées aux parents et soutenir les familles pour aider ces enfants à bien grandir et s’épanouir sont autant de défis d’importance à relever au quotidien, dans un contexte budgétaire pourtant très tendu.