print
 

Bilan du plan de relance des modes d’accueil

Adopté en 2008, le plan de relance des modes d’accueil du jeune enfant a atteint ses objectifs, pourtant ambitieux.

JPEG - 19.4 ko

Tous les jeunes parents le savent : trouver une place en crèche ou un mode d’accueil n’est pas chose facile ! Mobilisé sur cette question, le Conseil général a adopté en 2008 un Plan de relance des modes d’accueil du jeune enfant à travers tout le département. Cinq ans plus tard, les objectifs, pourtant ambitieux, ont été atteints.

3 937 places supplémentaires, en crèche ou chez des assistant(e)s maternel(le)s, ont été créées.

L’Allocation départementale d’accueil du jeune enfant (Adaje 93) qui s’adresse aux parents employant un(e) assistant(e) maternel(le) compte déjà près de 9500 bénéficiaires.

La généralisation de l’accueil à temps diversifié (de 1 à 5 jours par semaine) dans les 55 crèches départementales qui a permis de s’adapter aux besoins des familles et d’offrir une place à un plus grand nombre d’enfants.

La création en 2009 de l’Agence départementale de développement de l’accueil individuel (Addai) qui permet de soutenir la reprise d’activité des assistant(e)s maternel(le)s au chômage, d’apporter une réponse aux familles ayant des besoins spécifiques, en terme d’insertion, de handicap, ou d’horaires atypiques, et d’accompagner, dans un cadre de qualité, le développement de la garde à domicile sur le territoire.

L’ouverture de 4 Maisons d’assistant(e)s maternel(le)s (MAM) qui offrent aux parents un accueil familial d’un genre nouveau dans des locaux dédiés à l’accueil des enfants.

Fort de ce bilan très positif, le Conseil général, poursuit son engagement, aux côtés de la Caf, dans une optique durable de département solidaire. Offrir aux tout-petits et à leurs familles des modes d’accueil de qualité reste une vraie priorité en Seine-Saint-Denis qui enregistre la plus forte démographie en France métropolitaine.

Quel mode d’accueil pour mon enfant ?

Les crèches : Les établissements d’accueil collectif regroupent diverses catégories d’établissement qui ont en commun d’être spécialement conçus pour recevoir collectivement les enfants jusqu’à leur entrée à l’école maternelle. Ils sont plus connus sous le nom de crèches collectives, crèches d’entreprises, halte-garderie, structures multi-accueil, micro crèches, etc…

Plus qu’un lieu d’accueil, les crèches sont un lieu de développement pour l’enfant, de coopération et d’échanges entre adultes (parents et professionnels), d’éducation, de prévention, …

Au quotidien, les crèches développent ainsi de nombreux projets autour :

  • des activités culturelles, artistiques et ludiques,
  • des questions de santé publique (ex : alimentation, bucco-dentaire, vaccination),
  • de la prise en compte des spécificités de chacun, dans un souci de réduction des inégalités (ex : handicap, insertion).

Les assistant(e)s maternel(le)s : 6272 assistant(e)s maternel(le)s sont agréé(e)s par le Département. Les assistant(e)s maternel(le)s agréé(e)s ont été évalué(e)s par des professionnels du service de PMI. Ils ou Elles reçoivent une formation de 60 heures avant l’accueil du premier enfant, puis une seconde partie de formation (de 60h également) dans les 2 ans après avoir été agréé(e).

Les assistant(e)s maternel(le)s sont soutenues dans leurs pratiques, pour proposer un véritable projet d’accueil aux familles, par le service de PMI et les Relais assistant(e)s maternel(le)s qui proposent notamment des activités collectives en présence des enfants.

Les crèches départementales

Spécificité de la Seine Saint Denis, le Conseil général est directement gestionnaire de 55 crèches, réparties sur 22 communes et représentant un quart de l’offre d’accueil collectif sur le territoire. Les 1300 professionnels s’appuient sur un projet éducatif « Vivre ensemble », référentiel commun à toutes les crèches départementales, en cours de réactualisation, pour offrir aux enfants et à leurs familles un accueil de qualité.

L’accueil des enfants en situation de handicap

Structure départementale, l’Instance de Médiation et de Recours (IMR) se compose d’une puéricultrice et d’une psychologue. Ce service est chargé d’apporter son soutien aux professionnels des crèches et aux assistant(e)s maternel(le)s accueillant un enfant en situation de handicap. Il gère également un stock de matériel adapté qui peut être mis à disposition.
Cette instance a suivi, en 2011, l’accueil de 113 enfants dans 62 établissements et a été sollicitée pour 60 nouveaux accueils.

À LIRE AUSSI

Projet éducatif départemental

En s’appuyant sur son expertise, ses ressources et en analysant les besoins du territoire, le Département fait le choix d’œuvrer pour la réussite de tous.


Une nouvelle architecture éducative

L’architecture éduque, elle est une marque de respect et un outil au service d’un projet pédagogique et éducatif ambitieux.


723 millions pour le PEI

Un ambitieux plan de construction et de rénovation.


Pour lutter contre le décrochage scolaire

Drop-In Project associe la Seine-Saint-Denis et la ville d’Istanbul dans une dynamique partagée qui permet d’échanger sur la réalité du décrochage scolaire


Le numérique dans les collèges

Une photographie quantifiée sur le numérique dans les collèges du département fruit d’une enquête inédite auprès du personnel de direction, des enseignants et des coordinateurs TICE

0 | 5 | 10

Dans  Enfance, Éducation & Jeunesse

Projet éducatif départemental

En s’appuyant sur son expertise, ses ressources et en analysant les besoins du territoire, le Département fait le choix d’œuvrer pour la réussite de tous.


Une nouvelle architecture éducative

L’architecture éduque, elle est une marque de respect et un outil au service d’un projet pédagogique et éducatif ambitieux.


723 millions pour le PEI

Un ambitieux plan de construction et de rénovation.


Pour lutter contre le décrochage scolaire

Drop-In Project associe la Seine-Saint-Denis et la ville d’Istanbul dans une dynamique partagée qui permet d’échanger sur la réalité du décrochage scolaire


Le numérique dans les collèges

Une photographie quantifiée sur le numérique dans les collèges du département fruit d’une enquête inédite auprès du personnel de direction, des enseignants et des coordinateurs TICE


Prévention de la violence à l’école

Pour promouvoir un cadre éducatif serein pour les élèves et les personnels des collèges, le Département a créé une Mission pour la prévention de la violence à l’école


Odyssée jeunes

Un programme d’aide à la réalisation de voyages scolaires organisés par les collèges de Seine-Saint-Denis


1340 agents techniques interviennent au quotidien

Le Département met en œuvre des actions de maintenance et d’entretiens pour offrir aux collégiens et aux équipes enseignantes les meilleures conditions d’accueil et d’enseignement


Objectif : l’excellence pour tous

En visant l’excellence pour tous, le Département de la Seine-Saint-Denis entend préparer l’avenir


Du numérique partout !

Pour permettre aux collégiens de prendre un temps d’avance, les établissements de la Seine-Saint-Denis auront progressivement accès au meilleur du numérique

0 | 10