print
 

1 an de Valérie Pécresse en Ile-de-France : Stéphane Troussel dénonce une politique inégalitaire et conservatrice

1 an après son élection, le bilan de Mme Pécresse marque un désengagement de la Région pour les quartiers populaires, au nom d’une idéologie conservatrice digne du XIXème siècle. Depuis un an, malgré les efforts répétés du Département pour mettre en place une méthode de travail avec la Région, force est de constater que les réponses de la région ne sont que tergiversations, renoncements et coupes budgétaires.

Un grand bond en arrière

"En plein pic de pollution, Valérie Pécresse annonce un plan route de 200 millions d’euros, mais ce plan route ne bénéficiera presque pas à la Seine-Saint-Denis. Seuls 10 millions seraient investis en Seine-Saint-Denis par la Région, contre 35 millions dans la précédente mandature. Pire, alors que le Département vient de faire le choix d’une politique volontariste d’investissement sur les routes départementales afin de transformer les usages et d’améliorer le cadre de vie des habitants, on découvre avec stupéfaction que les projets de requalifications majeurs ne sont pas jugés éligible aux subventions régionales parce qu’ils « restreignent l’emprise de la voiture » ! Mme Pécresse serait-elle climato-sceptique, pour prôner ainsi le tout-voiture à contre-courant de toutes les évolutions des grandes métropoles européennes ?

Inégalitaire : depuis un an, c’est moins pour la Seine-Saint-Denis et les quartiers populaires

Avec Valérie Pécresse, c’est la fin d’une politique volontariste de rééquilibrage en Ile-de-France. L’installation future du siège de la Région en Seine-Saint-Denis ne peut pas être l’arbre qui cache la forêt de décisions remettant en cause l’investissement de la Région dans des projets essentiels et structurants pour la Seine-Saint-Denis.

Depuis un an, la réalité des choix de la nouvelle présidente, ce sont des retards, des renoncements ou des retraits, tant en matière de transports (ligne 15, T1, Tzen3…), mais aussi des financements régionaux en matière de logements ou de politique de la Ville. Ces choix auront des conséquences néfastes et malheureusement concrètes pour la Seine-Saint-Denis et ses habitants.

La fin annoncée par Mme Pécresse du financement majoré à 60% (au lieu de 50%) pour les projets de la Seine-Saint-Denis symbolise particulièrement ce renoncement à un rééquilibrage volontariste qui ne peut être laissé à la seule main invisible du marché. Pour Valérie Pécresse, donner plus à ceux qui ont moins, est un concept qu’elle refuse.

Conservatrice

Enfin, les associations culturelles et de prévention des risques, elles aussi subissent ces choix politiques, par des baisses de subvention massives. L’accès à la culture des habitants des quartiers populaires et la santé des plus pauvres, cela ne semble pas intéresser Mme Pécresse.

On ne compte plus les associations de terrains, les structures d’insertion qui pâtissent de baisses de subventions remettant en cause leurs actions."

Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis

Dans  Espace presse

Débordements violents à Bobigny : condamnation de Stéphane Troussel

Stéphane Troussel, président du Département de la Seine-Saint-Denis condamne fermement les débordements violents qui ont lieu en marge de la manifestation de soutien à Théo samedi 11 février 2017 à Bobigny. Ces débordements ont visé certains bâtiments du Conseil départemental à Bobigny.


Victoires de la musique : avec LEJ, c’est aussi le talent #INSEINESAINTDENIS qui est récompensé

Le groupe L.E.J. a été désigné "révélation de l’année" lors des Victoires de la musique vendredi soir. Je tiens à féliciter ces jeunes artistes, originaires de Seine-Saint-Denis où elles ont reçu une partie de leur formation musicale, au Conservatoire ou à la Maîtrise de Radio France.


La Seine-Saint-Denis au cœur de l’héritage de Paris 2024

La Seine-Saint-Denis est devenue l’évidence de la candidature de Paris pour l’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.


Inauguration du FAM-MAS L’Orangerie à Aubervilliers

Mardi 31 janvier à 17h, Stéphane Troussel, Président du Conseil départemental et Magalie Thibault, Vice-présidente en charge du handicap, inaugureront aux côtés de Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat au handicap, le Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) et la Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) de l’Orangerie à Aubervilliers, qui accueille 44 personnes et est financé à hauteur de 1.079.230 euros par le Département en 2017.


La Seine-Saint-Denis lance un relais des collèges en faveur de Paris 2024

Mobilisé pour construire une candidature qui gagne, le Département accompagne les initiatives de tous les acteurs du territoire en faveur de Paris 2024.


Rencontre entre des collégiens de Seine-Saint-Denis et Plantu, Président de Cartooning for Peace

Mardi 24 janvier, Stéphane Troussel participera à un échange entre Plantu - dessinateur de presse et Président de Cartooning for Peace (CFP) - et les élèves de 4eme et de 3eme du Collège Raymond Poincaré à la Courneuve.


Le Département offre 1000 places aux collégiens de Seine-Saint-Denis pour le Mondial de Handball

A l’instar de ce qu’il a réalisé pendant l’Euro 2016 et de son engagement dans la candidature de Paris 2024, le Département se mobilise à travers sa politique sportive pour donner accès au plus grand nombre aux compétitions internationales sportives que le territoire ou la métropole parisienne accueillent.


Des vœux 2017 "In Seine-Saint-Denis" : innovants et participatifs

Dans le prolongement du lancement de la marque “In Seine-Saint-Denis” en octobre 2016, le conseil départemental a logiquement choisi de mettre en avant la diversité et la créativité de son territoire pour sa campagne de vœux 2017.


Le Département de la Seine-Saint-Denis signe pour le futur super hôpital

Stéphane Troussel signera ce lundi 19 décembre le protocole de création du campus hospitalo-universitaire Grand Paris-Nord, un projet qu’il a toujours soutenu.


Budget 2017 de la Seine-Saint-Denis : un investissement en progression pour préparer l’avenir et renforcer la solidarité.

Jeudi 15 décembre 2016, le Département a adopté son budget 2017. Un budget qui affirme à nouveau une volonté politique forte pour favoriser le développement de la Seine-Saint-Denis tout en étant plus que jamais présent auprès de ses habitants.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 250